Dimanche 20 mai 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Wydad de Casablanca sur le toit de l’Afrique

Par Vincent Villemer | Publié le 06/11/2017 à 16:38 | Mis à jour le 06/11/2017 à 16:56
Photo : L'équipe du Wydad Casablanca brandissant le trophée devant ses supporters.
wydad-casablanca

Samedi dernier dans une ambiance exceptionnelle, le champion du Maroc s’est imposé 1 à 0 en finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique face au club égyptien d’Al-Alhy, et soulève son premier trophée continental depuis 1992.

 

Un titre tant attendu

25 ans que les supporters du Wydad attendaient ça. Grâce à sa victoire un but à zéro à domicile face aux Égyptiens d’Al-Ahly, le Wydad Casablanca a remporté la seconde Ligue des Champions d’Afrique de son histoire. À l’aller, les deux clubs s’étaient séparés sur un score nul d’un but partout, il a fallu patienter jusqu’au dernier quart d’heure du match retour pour connaître le dénouement. 69ème minute de jeu, Wali El Karti s’improvise en héros de la soirée et donne l’avantage à son équipe après avoir remporté son duel avec le gardien égyptien, 1-0 pour le Wydad, la foule est en liesse. Pourtant le sort était loin d’être scellé à l’avance, la formation d’Al-Ahly (club le plus titré d’Égypte), avait pris le meilleur sur les Marocains et dominaient clairement l’entame de match, que cela soit en terme de possession du ballon ou en terme d’occasions. Mais, poussés par la ferveur du stade et par l’enjeu de l’événement, les joueurs du Wydad se sont repris peu à peu pour finalement délivrer les Diables rouges à vingt minutes du coup de sifflet final.

 

Une ambiance exceptionnelle

L’engouement autour de cette finale était omniprésent. Les Marocains et Égyptiens sont des férus de football, et la ferveur autour de leur équipe respective rappelle celle des grandes institutions du foot européen et sud-américain. Un peu moins de 46000 supporters des deux camps se sont réunis dans l’enceinte Mohamed V. Face à l’ambiance surchauffée, les forces de l’ordre s’étaient déployées en masse pour encadrer et canaliser au mieux les ultras du Wydad, survoltés, qui ont fait des tribunes Mohamed V un véritable volcan du début à la fin du match. Une joie difficile à contrôler, qui a vu l’équipe du Wydad et son stade comble exploser de joie à l’issue de la rencontre. De nouveau sur le toit de l’Afrique, aucun autre club du royaume n’avait soulevé ce précieux trophée depuis 1999, et la victoire du… Raja Casablanca, l’éternel rival du Wydad.

 

0 CommentairesRéagir