Vendredi 21 septembre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LIEU INSOLITE - Le Marché Aux Sorcières de Derb Sultan

Par Parler Darija | Publié le 23/04/2014 à 22:00 | Mis à jour le 24/04/2014 à 08:19

Si l'on demande à un touriste ce qui l'a le plus marqué dans le commerce marocain, il y a fort à parier qu'il évoquera le souk - marché aux épices. Mais, plus exotique, et bien moins touristique, c'est au souk des herboristes de Derb Sultan qu'il faut se rendre si l'on veut apprécier à sa juste valeur ce que le Maroc ancestral a de plus secret à offrir.

Dans ce que beaucoup appellent "Le Marché aux Sorcières", on retrouve pourtant nombre d'épices qu'on s'attend en effet à croiser sur un marché maghrébin digne de ce nom : poivre, cumin, curcuma, gingembre, safran, menthe et autres aromates typiques. D'ailleurs, un peu en-dessous de cette vaste place, on pourra en effet faire son choix parmi les odorantes montagnes aux couleurs vives que tout un chacun associe désormais aux souks marocains. Plus grand chose de très dépaysant, finalement.

Mais ici, au Marché aux Sorcières, une fois passées les premières denrées facilement identifiables, le néophyte se voit bientôt confronté à d'étranges empilements de racines, d'écorces, de feuilles et de pierres, de cornes et d'os. A priori, pas grand chose de comestible. D'ailleurs, les vendeurs indiquent clairement que ces produits n'ont pas vocation culinaire. Alors à quoi servent-ils ? C'est là justement toute la question, et il sera ardu pour le touriste curieux de déterminer l'usage de chaque ingrédient - et le terme est assez juste, car on aura vite saisi que ce qui se joue ici est à la frontière entre médecine, superstition et sorcellerie. Ardu, en effet, car la plupart des commerçants ne parlent qu'arabe, peu habitués qu'ils sont à avoir à faire à des étrangers.

Aussi, c'est tout un pan de la culture marocaine populaire que l'on entrevoit ici, et qui ne semble guère accessible aux non-initiés. Certes, on comprend que telle plante vendue ici doit se consommer en décoction afin de soigner les kystes, ou que cette poudre-ci prévient à coup sûr le diabète. Mais que dire de ces caméléons séchés, accrochés en grappes à l'étal d'une boutique ? "C'est pour apporter le bonheur dans la maison", nous répond-on. Et ces peaux de hérissons séchés ? "Pour le bonheur". Et ces sangsues, qui décrivent d'hypnotiques méandres dans leur bocal ? "Pour le bonheur !". Cet étonnant bestiaire est d'ailleurs complété par son pendant animé puisque l'on croise ici, entassés dans des cages, des tortues, des chouettes, des lézards, et autres "fruits" d'une chasse théoriquement réprimée par la loi.

Vous l'aurez compris, ce n'est pas aujourd'hui que seront levés tous les mystères de ce marché aux sorcières. Mais si vous cherchez le dépaysement et le frisson de l'inconnu, vous savez désormais où vous rendre !

Voici quelques clefs afin de vous aider dans vos déambulations :

 * Les graines de nigelle sont efficaces contre les rhumes et les sinusites.

 * Le hadja, ressemblant à un petit melon jaune se frotte à même la peau pour lutter contre les rhumatismes.

 * L'aloe vera, mixée avec du lait, se boit et purifie le corps de beaucoup de manières. Il est préconisé pour aider à soigner le diabète.

 * Le henné, typique du Maroc, doit être réduit en poudre puis appliquer sur la peau, afin de la rendre plus belle.

 *Libérer une Chouette Chevêche vous apportera le bonheur.

 * La pierre d'Alun est solide et transparente. Une fois mouillée, elle sert de déodorant naturel.

 * Le plomb est vendu en pierre ici : meulez-le avant de l'appliquer sur vos paupières en temps que khôl (lire notre article). Lepetitjournal.com de Casablanca nie toute responsabilité en cas de saturnisme !

 * L'argile, vendue en sachet hermétiques, est très nourrissante pour la peau, et aide notamment à la cicatrisation.

 * Les boutons de roses en décoction parfumeront délicatement vos linges.

 * Les boutons de camomille en infusion sont de merveilleux somnifères.

 * Les branches de fenouil servaient à se laver et à se curer les dents.

 * Les sangsues absorbent les hématomes et les calmes les hémorragies.

 * Les mélanges en pots pourris de pétales bleues, roses et jaunes, sont censés éloigner les mauvais esprits et les démons.

Pour vous y rendre, nous vous proposons une petite excursion pédestre colorée et conviviale : rendez-vous quand le quartier des Habbous (lire notre article) où vous trouverez tout ce que les souks marocains peuvent offrir en termes de tapis ou de djellabas. Traversez les rails du train en direction du Sud (rue Moulay Ismail) jusqu'à Derb Sultan afin de déguster un jarret de dromadaire rôti aux marché des grillades, près d'un petit square Place Sidi Mohammed Ben Adbellah. Rendez-vous ensuite dans une des nombreuses pâtisseries, notamment rue El Baladia ou Aït Yafalman pour finir avec un dessert léger et dynamisant, comme des choubakias. Enfin, tournez rue El Gharb : l'occasion de vous sustenter de quelques dattes ou de blonds raisins secs vous sera donnée quand vous vous enfoncerez dans le souk aux épices, dont vous remonterez enfin les ruelles escarpées qui vous mèneront à l'Eldorado des herboristes, avec ses lots de philtres d'amour et de cornes d'abondance.

 

Manon Kole (http://www.lepetitjournal.com/casablanca) Jeudi 24 avril 2014

Ensemble des crédits photos: Lepetitjournal.com 

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Actualités

Rabat Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une 9ème édition des Trophées de l’Africanité remarquée

C’est dans le cadre de la 15ème édition de l’Université des Jeunes initiée par le CDRT, que MBK Média Africa a choisi d’organiser cette année, les 9èmes Trophées de l’Africanité

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.

Sur le même sujet