Lundi 19 novembre 2018
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CARNAVAL - Chars, plumes et paillettes !

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 21/01/2013 à 00:00 | Mis à jour le 26/09/2014 à 09:12

Il est 3 heures du matin, le Carnaval de Gualeguaychú prend fin dans une ambiance explosive. Les derniers chars sont au bout de la piste, mais le public continue de danser au rythme de la musique qui s'affaiblit peu à peu.

Gualeguaychú, ville de 80 000 habitants, dans la province d'Entre Rios, abrite depuis des décennies l'un des carnavals les plus réputés d'Argentine, le Carnaval del País. Situé à seulement trois heures de route de Buenos Aires, pas étonnant que l'événement ait rapidement pris de l'ampleur. Devenus très populaires et commerciales, les défilés durent désormais deux mois et commencent en janvier pour terminer le premier weekend de mars. Un beau voyage en Argentine en perspective.

Chaque samedi, dès la mi-journée, les vendeurs de plumes, de spray à mousse et autres babioles rendant la fête plus folle, s'alignent devant le corsódromo, cette immense allée entourée de tribunes où les compagnies défilent. Si certains apparats sont made in China, beaucoup sont faits à la main et vendus une bouchée de pain.
Mais ce n'est pas avant 21h30, quand le spectacle s'apprête à commencer que les gens se pressent d'acheter leurs couronnes de plumes, un moyen de se plonger un peu plus dans l'ambiance carnavalesque.

Bardées des noms des sponsors, les tribunes ne sont pas encore pleines. Qu'importe, le show commence tout au bout de la piste. Après avoir longtemps utilisé les rues de la ville comme lieu de défilé, le corsódromo -le deuxième d'Amérique du Sud- est inauguré en 1997 sur les rails de l'ancienne gare de chemin de fer de Gualeguaychú. Ses 500 mètres de long et 10 mètres de large facilitent l'accès aux compagnies. Et les tribunes, pouvant accueillir jusqu'à 40 000 personnes, permettent aux spectateurs de mieux profiter du spectacle.

Trois compagnies défilent : Kamarr, Mari Mari et Ara Yevi. Elles sont en fait cinq à participer systématiquement au Carnaval depuis 1980, mais désormais, elles alternent et ne sont que trois à se présenter chaque année avec un thème précis qui doit être visible à travers les costumes, les chars et la musique. Au terme des représentations, l'une des compagnies sera sacrée vainqueur du Carnaval del País.

Chacune dispose d'une heure tous les samedis pour montrer le résultat de neuf mois de travail acharné et minutieux. 700 personnes travaillent dans trois ateliers distincts : celui des chars, des costumes et des décors que les artistes porteront sur la tête et les épaules. Certains comptent à eux seuls 500 000 paillettes et perles cousues. Et ce ne sont pas moins de 70 000 plumes qui sont collées, attachées, agrafées aux tenues étincelantes des artistes.

Sur la piste blanche, les douze chars avancent à vitesse d'escargot, ce qui laisse le temps de s'attarder sur ces prouesses de papier mâché. Poussés par de petits tracteurs, difficile de déterminer la hauteur de certains. Dix, quinze mètres, peut-être plus. Les danseurs se déhanchent dans les airs, les chars bougent et paraissent ne pas pouvoir supporter le poids, et pourtant si.

On s'émerveille à chaque costume, tous sont plus beaux les uns que les autres. Certains couvrent, certains découvrent les corps, souvent siliconés. D'une immense inventivité, portés par des créatures de rêve, ils transportent ailleurs, au Pays du Carnaval.

Le Carnaval 2013 en photos avec ce diaporama


Carnaval del País
Corsódromo de Gualeguaychú
Tous les samedis soirs jusqu'au 2 mars, à partir de 22h.
Entrée : AR$120
Avec Flechabus, environ AR$240 aller-retour.


Chloe Wallut (www.lepetitjournal.com/buenos-aires.html) lundi 21 janvier 2013

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Les anciens élèves des lycées français, une « communauté d’entraide »

Journaliste à TV5 Monde et ancienne élève du lycée français de Brazzaville, Dominique Tchimbakala est la nouvelle présidente de l’Union-ALFM, l’Association des anciens élèves des lycées français...

Que faire à Buenos Aires ?

Argentina Trophy : le road trip des 18/30 ans commence ! 

  La 2e édition de l’Argentina Trophy se déroulera en Argentine du 27 avril au 9 mai 2018. Au départ de Buenos Aires, près de 70 étudiants et jeunes actifs prendront la route pour un road trip...

Sur le même sujet