Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les lois sur la réhabilitation des mines autorisent des échappatoires

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 08/08/2018 à 06:32 | Mis à jour le 08/08/2018 à 06:37
Dans le Queensland, des centaines de mines auront le feu vert pour laisser derrière elles des zones interdites à l’environnement sans surveillance publique

Des centaines de mines auront le feu vert pour laisser derrière elles des zones interdites à l’environnement sans surveillance publique, en dépit du fait que le gouvernement du Queensland vante des réformes de réhabilitation marquantes, affirment les défenseurs de l’environnement.

 

En vertu du nouveau projet de loi du gouvernement, qui devrait être adopté plus tard cette année, les mines existantes n'auront pas à justifier leur intention de quitter les «zones de gestion des non-utilisations».

En revanche, les nouvelles mines devront produire des preuves, y compris des rapports environnementaux, pour montrer pourquoi ces zones ne peuvent pas être «réhabilitées», ce qui signifie qu'elles sont sûres, ne nuisent pas à l'environnement et peuvent être utilisées après l'exploitation.

Les nouvelles mines devront également notifier publiquement leurs plans de réhabilitation et inviter le public à commenter, mais pas les mines existantes.

En Australie, il y a plus de 50 000 mines abandonnées - un héritage des premiers jours de l'exploitation minière, au cours desquels les sociétés de production se sont tout simplement éloignées lorsque les bénéfices ont diminué.

Ebenezer près d'Ipswich figure parmi les mines actuelles qui ne sont pas prises en compte dans les réformes. Ses propriétaires reconnaîtront qu'il laissera des vides permanents dans le paysage lorsqu'il sera fermé, comme il le fait actuellement.

 

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet