Le 1er janvier, anniversaire de la bataille de Koregaon-Bhima

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 31/12/2019 à 00:10 | Mis à jour le 31/12/2019 à 07:48
Photo : Chaque année, des milliers de personnes se rendent devant le mémorial de Koregaon-Bhima - Photo Credit: Jignesh Mistry
Koregaon Bhima Mahars Pune

Chaque année, à Bhima, un village à 30 km de Pune dans le Maharashtra, plusieurs milliers de personnes, principalement des intouchables (“Dalits”) se réunissent devant le mémorial de “Jay Stambh” pour l'anniversaire de la bataille de Koregaon Bhima qui a eu lieu le 1er janvier 1818. Un important dispositif de sécurité ainsi que la suspension de l’accès à Internet dans les environs avait été mis en place par le gouvernement du Maharashtra. 

 

En 2018, à l’occasion du bicentenaire de cette bataille, qui revêt une importance légendaire dans l’histoire des Dalits, une personne a été tuée et plusieurs furent blessées à la suite d’échauffourées entre des groupes d’extrême-droite hindous et des Dalits. Depuis, le gouvernement du Maharashtra déploie des forces de sécurité importantes autour du site et met aussi à la disposition des pèlerins des moyens de transport public accrus.

 

Koregaon Bhima Mahars 1 janvier
Le mémorial de Koregaon Bhima - wikicommons

 

Le mémorial, une obélisque, a été érigé par les Anglais pour rendre hommage aux 49 soldats tués lors de la bataille de Koregaon Bhima. Ce jour là, un large contingent de soldats de la caste des intouchables du Maharashtra, les Mahars, faisant parti de l’armée britannique ont vaincu les forces “Peshwa”, les gardiens de la caste des Brahmanes du royaume Maratha.

 

Les Mahars font partie de la caste la plus basse, celle des Intouchables alors que les Peshwas appartiennent à la caste la plus haute, les Brahmanes. A l'époque, ces derniers étaient connus pour maltraiter et même persécuter les Mahars. C’est pourquoi le monument est devenu un mémorial en hommage aux Mahars alors qu’à l’origine, les Anglais l’avaient construit pour célébrer leur victoire et leur puissance. Le Dr B. R. Ambedkar, lui même issu de la caste des intouchables et connu comme le père de la constitution indienne, s’est rendu pour la première fois devant l’obélisque le 1er janvier 1927.

Depuis, de nombreux Mahars s’y réunissent chaque 1er janvier. 

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale