Le pape François demande à Iván Duque d'unir le pays

Par Julien Bosq | Publié le 26/10/2018 à 15:40 | Mis à jour le 26/10/2018 à 16:29
Pape François Colombie Vatican paix

Lundi, le pape François a reçu au Vatican Iván Duque, le président colombien élu en juin dernier. Le souverain pontife a incité le président de la République à œuvrer en faveur de la paix et de l'unité du le pays.

Un médaillon en bronze représentant des branches d'olivier « qui unissent ce qui est séparé » a été offert à Iván Duque par le pape François. « Chercher ce qui unit, surmonter ce qui divise » : le message du pape était clair. Le président colombien a exprimé son accord et assuré son souhait d'agir pour la paix.

Lors des élections présidentielles, le candidat Duque avait pourtant fait campagne contre l’accord de paix, en martelant ses divergences avec les modalités de l'accord signé par Juan Manuel Santos. Il promettait alors d’apporter des “corrections”. Face aux appels à l'apaisement répétés par le Saint-Siège, Iván Duque s'est montré, cette fois, davantage disposé au dialogue.

Au cours d’un échange privé d'une trentaine de minutes, les deux protagonistes ont également abordé le sujet des réfugiés vénézuéliens. En trois ans, ce sont plus de 2,3 millions de personnes qui ont fui le Venezuela, selon le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies. Malgré le durcissement des conditions d’entrée dans le pays et l’extrême précarité de nombreux Vénézuéliens vivant en Colombie, le pape a dit apprécier particulièrement la politique d'accueil du pays. Iván Duque a, de son côté, annoncé qu'il souhaitait poursuivre « cette politique fraternelle consistant à accueillir nos frères vénézuéliens dans notre pays. »
 

Foto Julien

Julien Bosq

Diplômé de Sciences Po Aix-en-Provence et de l'école de journalisme de Marseille, Julien a connu plusieurs expériences dans les médias régionaux en France. Il cultive un intérêt pour le sport, les arts et la politique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bogota !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale