Lundi 17 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"De los Alpes a los Andes" : Un projet d’écotourisme dans le Santander

Par Julien Bosq | Publié le 05/12/2018 à 00:47 | Mis à jour le 05/12/2018 à 10:05
Canyon du Chicamocha partie Jordan

Depuis septembre dernier, des ONG et des collectivités colombiennes et françaises développent un projet d’écotourisme dans le Santander, autour du canyon de Chicamocha. Valoriser le patrimoine régional et aider les acteurs locaux à développer leurs activités sont deux des objectifs de la coopération « De los Alpes a los Andes ». 

Léa, chargée de mission, a étudié à Aix-en-Provence et a déjà découvert le pays lors d’une année d’échange universitaire en 2014-2015. Elle nous détaille l'histoire du projet.

 

L'équipe du projet


 

Comment est né ce projet ?

En 2014, le maire de Crolles a assisté à un concert des frères Quintero à Grenoble. Il est tombé amoureux de leur musique et c'est comme ça qu'il a eu envie de s'investir dans un projet de développement dans leur région.
Les deux territoires ont des similitudes, il y a environ 10 000 habitants, ce sont des zones montagneuses. La volonté d'échange est née comme ça !
 

On travaille avec les acteurs locaux et il y a un vrai échange de savoirs entre experts colombiens et français du tourisme de montagne
 

Quels sont vos grands axes de travail ?

On a un premier axe touristique où on élabore des diagnostics, on évalue la demande et les atouts pour mettre en œuvre des aménagements de sites et promouvoir le territoire. On travaille avec les acteurs locaux et il y a un vrai échange de savoirs entre experts colombiens et français du tourisme de montagne. Nous avons également un petit fonds d'appui aux initiatives locales mais surtout nous les appuyons de manière technique pour qu'il y ait un impact sur toute la communauté.

Notre objectif est également de renforcer les capacités des acteurs locaux en œuvrant pour plus d'égalité entre les femmes et les hommes et en offrant de meilleurs opportunités d'emplois aux jeunes ruraux.

Le troisième volet de notre action tourne autour de l'appropriation du patrimoine par les habitants du canyon. On mène surtout des actions de formation : « Ambassadeur de mon territoire » et « Animateur de mon territoire ». On veut les accompagner dans la valorisation de leur patrimoine.
 

On est en train de déployer un ensemble de panneaux d'information et de signalisation sur le chemin de Lengerke  jusqu'au hameau de Guane. [...] C'est un chemin avec des points de vue magnifiques
 

Peux-tu nous parler d'un projet précis que vous menez en ce moment ?

On est en train de déployer un ensemble de panneaux d'information et de signalisation sur le chemin de Lengerke (nom de l'ingénieur allemand) jusqu'au hameau de Guane. Un ingénieur allemand avait fait construire un sentier pavé assez exceptionnel (dans les années 1860). Nous somme en train de le baliser. Nous espérons avoir terminé avant la fin de l'année. C'est un chemin avec des points de vue magnifiques. Et parfois, les gens qui habitent ici ne se rendent pas compte de leur environnement exceptionnel !
 

Qu'est-ce qu'il te plaît et te motive dans ce projet ?

Au départ, je ne pensais pas travailler dans le secteur touristique mais ici c'est un projet de développement où il y a un vrai travail de terrain avec des actions matérielles. Tu peux voir le produit de ton travail. Puis, il y a vraiment l'idée d'agir de manière durable sur le territoire. Je me retrouve beaucoup là-dedans.

 


Ce travail rassemble deux associations françaises (Tetraktys et le Cluster montagne), la mairie de Crolles en Isère et deux partenaires colombiens : l'université autonome de Bucaramanga et l'ONG Fundaculta.

Foto Julien

Julien Bosq

Diplômé de Sciences Po Aix-en-Provence et de l'école de journalisme de Marseille, Julien a connu plusieurs expériences dans les médias régionaux en France. Il cultive un intérêt pour le sport, les arts et la politique.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Bogota

EDUCATION

L’Alliance Française reçoit le Prix du Mérite de la ville de Medellin

En novembre dernier, alors que l'association ses 70 ans, le Consejo de Medellín (Conseil municipal), a remis à l’Alliance Française la distinction honorifique Orden al Mérito