Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

[TOURISME] Salento et la Valle Del Cocora

Par Lepetitjournal Bogota | Publié le 27/08/2017 à 21:35 | Mis à jour le 29/08/2017 à 08:33
valle del cocora Colombie Ruslan Gorsky 2

Découvrez le récit d'aventure d'un voyageur colombien parti à la découverte de la Valle del Cocora, connue pour ses palmiers, les plus hauts du monde. Explications, informations pratiques et suggestions vous attentent !

La Valle del Cocora, située dans la Cordillère Centrale des Andes colombiennes (département de Quindío) détient une richesse naturelle singulière. L'un des plus fiers représentants de sa flore est ?La Palma de Cera? - littéralement ?le palmier de cire? - l'arbre national de Colombie. Il s'agit de l'espèce de palmier la plus haute du monde, pouvant vivre jusqu'à 200 ans. La région propose d'autres merveilles comme le fleuve Río Quindío et au loin, les imposants sommets du Parc National Naturel Los Nevados qui font également partie de cette Vallée d'exception. Voici le déroulement de ma visite.

 

Lors d'une soirée en auberge de jeunesse, j'écoutais le récit de touristes étrangers racontant avec fascination leur séjour à Salento (célèbre village producteur de café) et à la mystérieuse Valle del Cocora. J'étais stupéfié de constater que les étrangers connaissaient mieux ces lieux que nous-mêmes Colombiens. C'est ainsi que je décidais de voir de mes propres yeux de quoi il retournait.

Début 2015, je pris un bus qui me conduisit de la ville d'Armenia à Salento, un trajet de 30 minutes coutant environ $3.000. En arrivant dans ce village, je pouvais déjà sentir les bonnes vibrations de ses habitants qui célébraient la traditionnelle fête d'anniversaire de la fondation de la ville. Je compris qu'il serait difficile de trouver un logement pour la nuit. Auberges et hôtels étant complets, je partis à la recherche de campings. Le Camping Monteroca m'ouvrit ses portes ; ce type d'établissement est clé dans des lieux de haute demande touristique, tant pour leurs prix avantageux que pour leur localisation.

Je commençai la visite du village par la Plaza de Bolivar et l'Eglise de Nuestra Señora del Carmen, entourées de grandes maisons coloniales et d'une végétation luxuriante. J'ai continué en direction de la Calle Real, adorées des locaux et touristes pour sa beauté architecturale de style colonial antioqueña (1), ses balcons multicolores et infiniment fleuris. Les boutiques de souvenirs et ateliers d'artisanats sont de constantes tentations, au même titre que les stands de nourriture traditionnelle : chorizos santarrosanos, patacones con hogao et son plat star la « trucha ». La rue se termine par un grand escalier de 253 marches conduisant au Mirador y Alto de la Cruz, lieu idéal pour se reposer, méditer et admirer le spectaculaire ?Nevado del Tolima?.

Le lendemain commença l'aventure vers la Valle del Cocora (l'entrée est gratuite) en montant dans le traditionnel Jeep Willys pour 15 km. Ici commence véritablement le trekking de plus de 2h (aller) bordés par des ruisseaux, sillons et rochers. Après avoir compris ma position exacte pour éviter les constantes bifurcations et les épais bosquets, je visualisai la Vallée aux immenses palmiers, prenant le chemin m'y conduisant et m'arrêtant pour apprécier leurs imposantes sveltesses de plus de 60 mètres de haut et constater notre insignifiance face à la grandeur de la nature.

Extasié, je pris finalement le chemin du retour vers l'entrée principale de la Vallée où m'attendaient de savoureuses fraises à la crème. Cette randonnée dure environ 5-6 heures aller-retour, pauses inclues. Elle est faisable sans guide, les sentiers étant bien signalisés (ne pas prendre la direction du Nevado del Tolima qui peut porter à confusion, certaines personnes s'étant perdues). La Jeep me ramena à la place principale de Salento, alors survoltée ! Les célébrations à cette époque ne s'arrêtent pas, pour le bonheur des locaux comme des voyageurs.

Points clés de la région :  

Meilleures époques:
Du 3 au 9 Janvier : Fêtes d'anniversaire de Salento
Octobre et novembre : mois de basse saison touristique

Climat:
Janvier: 21ºC, temps sec
Octobre et novembre : 19°C, temps pluvieux

Spécialités culinaires:
Trucha arcoíris, Patacon con hogao (banane plantain frite sous forme de grande chips accompagnée d'une sauce tomate-oignon), Chorizo Santarosano (de la ville de Santa Rosa, voisine de Pereira), Calentado paisa, Guarapo, Fresas con crema

Recommandations de restaurants :
- Les restaurants traditionnels de la place principale de Salento,
- Restaurant Makao, Calle 4 #5-8, Salento,
- Restaurante Etnia Arte y Sabor, Calle 4 #6-2, Salento

Auberges de jeunesses :
- Tralala, Carrera. 7 #6-45, Salento
- La Serrana Eco Farm and Hostel, Via Palestina Finca, Salento

Campings:
- Claro de Luna, Vereda Boquia, La Explanación, Salento
- Monteroca, Vía A Salento, Salento

Fincas Cafeteras:
- El Ocaso, Via Vereda Palestina Kilómetro 3, 8, Salento
- Las Brisas Don Elias, voisine de la finca El Ocaso

Villes voisines de Salento:
Armenia, Pereira, Manizales, Ibague, Cartago, Cali

Accès en bus de Bogotá (passage par Armenia)
Bogotá ? Armenia: 9 heures, $40.000
Armenia ? Salento: 45 minutes, $3.500

Accès en avion aller ? retour (Bogota ? Pereira ? Bogota)
35 minutes de vol, environ $150.000 avec Viva Colombia
De Pereira à Salento, compter 1 heure en bus et environ $15.000

Trecking de la Valle de Cocora :

Entrée gratuite
8h : Départ de Salento pour la Valle del Cocora
8h25 : Arrivée à l'entrée de la Valle del Cocora
Transport : Jeep Williams (départ toutes les 30 min à 2 cuadras ou intersections du Parque Principal).
Prix: $3.500
9h : Début de la randonnée
Randonnée de haute montagne sur des sentiers, cols, passage de ruisseaux,  visite de la maison des colibris  
12h30 : retour à l'entrée du parcLlegada del recorrido 12.30am
13h : Départ pour le transport retour à Salento
13h25 : Arrivée à Salento

(1) Antioqueña : en référence à la région d'Antioquia, située au nord-ouest du pays et dont la capitale est Medellin

Andrés Erazo, 360vivencial.com, traduit de l'espagnol par Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, lundi 28 août 2017 

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook
Page Twitter
Expat Guide Bogota 

logofbbogota

Lepetitjournal Bogota

Le média des francophones et francophiles de Bogotá : actualité, culture, sorties, bons plans, petites annonces. Tout sur Bogotá et la Colombie en français !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Bogota

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...