Mercredi 19 septembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PO Bousquet: "Tout un réseau d’entraide francophone à développer"

Par Alexandra Pichard | Publié le 24/05/2018 à 21:13 | Mis à jour le 27/05/2018 à 18:44
Photo : UFE
salon emploi barcelone

Jeudi, dans le magnifique bâtiment de l’Université de Barcelone, a eu lieu le 5e Salon de l’Emploi de la Formation et de l'Entrepreneuriat des francophones à Barcelone. Cette rencontre organisée par l’Union des Français à l’Etranger (UFE) se donne pour objectif de promouvoir l’emploi et le réseau francophones.

 

Au rendez-vous donc, des dizaines d’entreprises mais aussi des institutions et des associations, qui ont pour but d’aider les visiteurs à trouver un emploi ou à en changer, à se former ou à créer leur entreprise.

En effet, si la majorité des visiteurs arrive CV en main à la recherche d’un poste, nombreux sont ceux qui viennent en quête de conseils pour une reconversion ou d’informations sur le marché de l’emploi à Barcelone. Les profils des visiteurs sont très variés : il y a ceux qui viennent d’arriver, ceux qui se réorientent, ceux qui habitent à Barcelone depuis longtemps mais qui reprennent un travail. Pierre-Olivier Bousquet, à l’initiative du projet, note en effet une différence avec les premiers salons : "La proportion de nouveaux arrivants était plus importante parmi ces visiteurs, avec un ciblage assez plus général des recruteurs lié à l’urgence de trouver un emploi. Beaucoup de visiteurs de cette édition vivent déjà à Barcelone et souhaitent changer d’emploi. Ils se sont renseigné sur les entreprises du Salon, allant ainsi droit au but lors de leur visite". Et le sentiment d'avoir assisté à l'édition du Salon la plus qualitative : les personnes qui se sont déplacées avaient des qualifications variées et s’étaient renseigné sur les entreprises et les profils qu’elles recherchaient. Un sentiment partagé par les recruteurs, qui s’accordent sur le fait qu’ils ont rencontré des profils très intéressants, certains ayant même fixé des entretiens dès lundi prochain. "C’est un salon qui se développe dans le bon sens, avec des CV d'un niveau étonnant" affirme un recruteur. Plusieurs entreprises, satisfaites, comptent participer la semaine prochaine à l’édition madrilène du Salon. 

 

C’est un salon qui se développe dans le bon sens, avec des CV d'un niveau étonnant

 

Et au-delà de la recherche d’emploi, c’est le réseau français qui a attiré les visiteurs. "Je suis ici depuis 12 ans et j’ai la double nationalité, alors je n’étais pas très en lien avec le réseau francophone jusqu’à maintenant. Mais ça me paraît important de se remettre en contact avec la communauté française, ne serait-ce que pour rencontrer des gens, et pourquoi pas trouver un emploi", confesse un visiteur. Même chose pour une mère de famille, installée depuis 12 ans à Barcelone et qui vient pour la première fois au Salon : "Après une grossesse, j’éprouve beaucoup de difficulté à retrouver un emploi, je m’ouvre donc au réseau français car c’est un vrai tremplin pour trouver un emploi", juge-t-elle. 
Mais il y a aussi des "habitués". Un visiteur confie qu’il a trouvé un emploi grâce au Salon il y a 2 ans et qu’il vient aujourd’hui pour se réorienter. D’autres viennent pour se tenir au courant de l'évolution du marché local, de la communauté francophone et pour les conférences. 

 

Un tremplin pour trouver un emploi

 

En effet, de nombreuses conférences étaient proposées en parallèle aux visiteurs, pour leur donner les clés de l’emploi barcelonais. Comme chaque année, celle qui a eu le plus de succès est la table ronde des entrepreneurs français en Espagne, qui permettaient aux francophones de rencontrer et échanger avec les chefs d’entreprises, et d’obtenir des conseils pour se lancer dans l’entreprenariat. Entre autres, l’atelier CV et la conférence sur le droit du travail, très interactifs, ont permis aux visiteurs d’obtenir des conseils personnalisés. Car nombreux étaient les stands qui proposaient d’accompagner les Français dans leurs projets professionnels. Parmi eux, le ministère de l'Emploi, qui était présent pour conseiller et accueillir, en expliquant notamment les spécificités du marché national. Juste à côté, la Mairie de Barcelone et la Communauté autonome de Catalogne abordaient plus spécifiquement les spécificités locales et régionales de l’emploi. Elles proposaient en outre des bilans de compétences, des formations ainsi qu’un accompagnement pour les entrepreneurs, les aidant par exemple à monter leur business plan. 

 

Les "call-centers", mais pas seulement

 

Au niveau des stands de recruteurs, l’offre était également diversifiée. Les PME côtoyaient les grandes firmes comme Carrefour ou Auchan, deux nouveaux participants très attendus cette année. "Ce sont deux grands groupes qui sont des fiertés françaises, et qui recherchent des profils très diversifiés. Ils donnent une autre ampleur au Salon, qui comptait surtout des acteurs locaux auparavant", estime-t-on depuis l'UFE. Parmi les stands, également beaucoup d’entreprises françaises ayant créé une filiale à Barcelone, et désireuses d'embaucher des francophones. "Les profils français sont bien perçus en Espagne", affirme une recruteuse, "les entreprises sont assez fières d’avoir des représentants français". En effet, parler français est un atout sur le marché barcelonais. Il y a évidemment les "call-centers" qui recherchent beaucoup de francophones, mais pas seulement. D’ailleurs, de nombreux Espagnols francophones étaient présents au Salon, et affirment que parler français est un "plus" qui peut ouvrir des portes. Raison pour laquelle l’Institut français et Campus France, organisme qui aide les étudiants internationaux à venir étudier en France, tenaient également un stand. 

 

Il y a tout un réseau d’entraide francophone que l’on veut développer

 

"Les entreprises comme les candidats doivent y trouver leur compte", affirme Pierre-Olivier Bousquet. "Les premiers retours des uns et des autres font état de rencontres utiles". Aux prochaines éditions, prévues à la rentrée, il a pour objectif de donner plus de place au secteur du tourisme, très demandé par les visiteurs. Les bons retours l’encouragent à lancer le Salon dans de nouvelles villes d’Espagne, à commencer par Malaga et Saragosse où des acteurs locaux lui ont proposé leur soutien. Tout cela dans une ambiance propice à la convivialité. En effet, les recruteurs et les experts ont pu prendre le temps d’échanger avec les participants, certains recruteurs s’isolant même avec certains candidats pour des entretiens d’embauche improvisés. Au-delà d’un Salon, "il y a tout un réseau d’entraide à développer", conclut Pierre-Olivier Bousquet. 

 

Retrouvez ici les infos sur le Service emploi des Français en Espagne.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

BUSINESS

CCI française de Barcelone: 135 ans d'une entité "de référence"

La CCI française de Barcelone a organisé jeudi 13 septembre une cérémonie d'anniversaire, en présence de la maire de Barcelone Ada Colau et des représentants du milieu entrepreneurial franco-espagnol

Sur le même sujet