Lundi 10 août 2020
Barcelone
Barcelone

À peine sorti, le rapport espagnol sur les menaces 2020 est obsolète

Par Perrine Laffon | Publié le 29/06/2020 à 13:19 | Mis à jour le 29/06/2020 à 18:45
Photo : engin akyurt
menaces espagne

Le risque épidémiologique ne faisait pas partie des principales menaces détectées par le Conseil de Sécurité espagnol pour l'année 2020. 

 

Le cabinet de la Présidence du gouvernement espagnol a présenté il y a quelques jours au Sénat le rapport du Conseil de sécurité nationale qui définit les principales menaces auxquelles risque d'être exposée la nation espagnole. Le rapport, qui se base sur une analyse des données de l'année 2019, a été approuvé en réunion du Conseil de sécurité nationale du 4 mars 2020, soit peu de temps avant la déclaration de l'état d'alerte et le pic de la pandémie.

Selon la carte des risques établies pour l'année 2020, les menaces ayant le plus grand impact sur le pays et la plus grande probabilité de réalisation étaient celles liées aux attaques du cyberespace, à l'espionnage et à l'instabilité économique et financière. La stratégie de cyber-sécurité nationale adoptée en 2019 décrit en effet le cyberespace comme "un vecteur de communication stratégique, qui peut être utilisé pour influencer l’opinion publique et la manière de penser des gens par la manipulation de l’information". De cette principale menace, l'étude définit plusieurs facteurs prédominants : l'accès aux données sensibles, les cyber-attaques, l'usage illégitime du cyberespace à des fins illicites, et les menaces pour la sécurité et la compétitivité économique. 

En milieu de liste des principales menaces nationales pour 2020, se trouvent les flux migratoires irréguliers, bien que le nombre de nouveaux immigrés entrés illégalement sur les côtes espagnoles ait baissé de 55% par rapport à l'année précédente. La vulnérabilité énergétique, les effets adverses du changement climatique ainsi que le crime organisé et les attaques terroristes faisaient également partie de ces préoccupations "intermédiaires" pour l'année 2020 selon le rapport du Conseil de sécurité nationale. 

menaces espagne 2020
Source : rapport du Conseil de sécurité nationale

Enfin, il est intéressant d'observer que dans cette année marquée par la crise du Coronavirus, les épidémies et les pandémies n'étaient pas au cœur des préoccupations il y a quelques mois à peine, lorsque que l'on connaît l'impact qu'a eu en réalité le Covid-19 dans le pays. Selon le Conseil espagnol de sécurité nationale en début d'année, les pandémies et la prolifération d'armes de destruction massive n'occupaient que les deux dernières places du classement des grandes menaces nationales pour l'année 2020. Le rapport du conseil de sécurité est pourtant élaboré en se basant sur les études de plus d'une centaine d'experts issus de divers domaines, qui n'ont attribué au risque épidémiologique qu'un niveau de réalisation "faible et peu probable", et un niveau d'impact "modérément sévère".

Étranger à tout risque sanitaire lié à une nouvelle pandémie, le rapport de sécurité nationale prévoit deux principaux facteurs de préoccupation pour l'horizon 2022 : des "conflits hybrides à prédominance technologique" (cyber-attaques, manipulation technologiques utilisation de données,...) et un "contexte économique et financier mondial à faible croissance, où les échanges commerciaux internationaux pourraient être étouffés par des mesures protectionnistes". 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Barcelone

DÉCOUVERTE

D'où viennent les perruches de Barcelone ?

Les perruches sont de vraies citadines et font partie partie du panorama urbain de Barcelone. Un phénomène étonnant, pas toujours aussi sympathique qu'il n'en a l'air.

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !

Sur le même sujet