Mardi 20 août 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LOCATIONS ILLÉGALES D'APPARTEMENTS – La bête noire du tourisme espagnol

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 10/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 08:33

"Airbnb, quelle invention géniale !" lit-on dans les forums de voyage sur Internet, qui conseillent cette solution aux globe-trotteurs au budget serré. Une plateforme qui permet de sous-louer son appartement ou sa maison à des touristes qui veulent éviter l'option hôtel et repas au restaurant, c'est un contrat gagnant-gagnant. Sauf pour les hôtels et restaurants en question, qui pâtissent de ces réseaux de locations illégales sur Internet.

(Photo CC RUDEWORKS) Exceltur, le lobby qui regroupe les entreprises touristiques espagnoles importantes (grandes chaînes d'hôtels, restaurants et commerces saisonniers), a de nouveau exprimé son mécontentement sur la plateforme de location de logements sur Internet Airbnb. Ce phénomène, en croissance constante ces dernières années, commence à prendre une "dimension préoccupante" rapporte El Pais : augmentation des loyers de 7,8%, incitation à la fraude fiscale, les loueurs ne déclarant pas les revenus issus de la transaction. De plus, ces locations sont souvent des sous-locations illégales, le propriétaire n'étant pas au courant de ce qui se trame dans son appartement. Les entreprises touristiques dénoncent aussi une "concurrence déloyale", eux qui doivent remplir plus de 200 conditions pour ouvrir un commerce dans le secteur. Ils demandent donc la régulation du site voire l'arrêt de son fonctionnement pour préserver leurs emplois.

IMMOBILIER ? Louer ou acheter à Barcelone, ce qu'il faut savoir
Alors que le marché de l'immobilier espagnol reste morose et que les prix continuent de dégringoler, la question de louer ou d'acheter une propriété en Espagne n'est pas toujours évidente pour les nouveaux venus dans la pays. Voici quelques éléments de réponse pour ceux qui veulent acquérir un logement, ou simplement louer dans la capitale catalane.

ARNAQUE LOGEMENT ? "Je me suis laissé berner"
Une offre pour un appartement calle de Toledo ? Un loyer attrayant ? La tentation est trop forte pour un étudiant qui s'installe à Madrid. Mais attention, des arnaques se glissent dans les sites d'annonces. Benoît en a fait l'amère expérience : une mésaventure qui lui a coûté 1.000 euros

UBER ? L'appli de covoiturage urbain, déjà présente à Barcelone, enflamme les passions en Espagne
Lancée le 3 avril dans la capitale catalane, l'application Uber se veut une alternative au taxi, et propose à ses usagers de commander via smartphone une voiture avec chauffeur. Dans la pratique, n'importe quel individu peut s'improviser pilote pour le service.

L'Espagne, troisième destination touristique du monde
Le tourisme est une source d'activité essentielle pour l'économie espagnole : elle représente 10,9% du Produit Intérieur Brut et emploie 12% de la population active. 60 millions de touristes étrangers sont venus en 2013, essentiellement en Catalogne (15 millions), Palma de Majorque (11 millions) et en Andalousie, selon un rapport d'Exceltur. Cela fait de l'Espagne la troisième destination touristique du monde, après la France et les États-Unis. L'activité a constitué une bouée de sauvetage pour l'Espagne lors de la crise économique, malgré une petite baisse de régime, et est de retour à la hausse du fait de la relance de la demande intérieure. Exceltur prévoit une augmentation de 2,4% pour la saison 2014.

Des salaires dérisoires
L'Espagne a donc besoin de son tourisme. C'est pour cela qu'il faut préserver ce secteur, ses emplois, et en particulier ses employés. La concurrence d'Airbnb fait pression à la baisse sur le prix des hôtels et restaurants, et donc sur les salaires des personnes qui y travaillent. Les rémunérations auraient chuté de 4% sur les six derniers mois. En moyenne, les employés du secteur touristique gagnent 13 867 euros par an, ce qui constitue 39% de moins que la moyenne des salaires espagnols, selon les statistiques du Ministère du Travail. Une situation précaire que dénonce Exceltur, qui appelle à une réaction du gouvernement.

Lison RABUEL (www.lepetitjournal.com - Espagne) vendredi 11 juillet 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play




0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Barcelone ?

TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Sur le même sujet