Mercredi 24 avril 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

KEITH HARING - Le mur de l'artiste américain réapparaît sur le MACBA

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 06/03/2014 à 23:00 | Mis à jour le 07/03/2014 à 02:17

En 1989, l'artiste new-yorkais Keith Haring avait graffé dans le Raval un mur pour dénoncer les ravages du Sida. Le 27 février dernier et à l'occasion des 25 ans de cette performance, la mairie de Barcelone a effectué une reproduction de la fresque sur le Musée d'Art Contemporain de Barcelone (Macba).

(Copie d'écran Youtube)

C'est au c?ur du Raval, quartier populaire de Barcelone, et en 1989 que Keith Haring s'était décidé à peindre sur un mur de la place Salvador Segui. A l'époque, l'artiste américain, consacré internationalement, utilisait son nom et ses créations pour lutter contre le Sida, maladie dont il souffrait, et qui peut toujours entrainer une forme de discrimination. L'activiste avait mis 5 heures pour édifier cette fresque de 30 mètres, représentant l'anéantissement d'un serpent. Le reptile écarlate représentant le Sida, est vaincu par la solidarité citoyenne. D'ailleurs la formule de Haring, "Ensemble, nous pouvons lutter contre le Sida", représente cette lutte.




Keith Haring fait son retour à Barcelone
Avec l'accord de la fondation Haring, en 1992, une équipe de restauration engagée par la mairie de Barcelone a fait un calque de cette oeuvre éphémère. A l'occasion des 25 ans de cette performance, la fresque murale d'un rouge vif a été reproduite sur la place Joan Corominas, à même le Macba.
Aussi lors du mois de mars, et à la Cinémathèque de Catalogne, une exposition photo retrace la journée de travail de l'artiste dans le Raval. Décédé en février 1990 à l'âge de 31 ans, Keith Haring avait commencé à réaliser des graffitis dans le métro new-yorkais. Suite au diagnostic de sa séropositivité en 1988, l'artiste avait entrepris une lutte solidaire contre le VIH.

Léa JOURDAN (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 7 mars 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet