Vendredi 10 juillet 2020
Barcelone
Barcelone

INSOLITE - Après les caganers, les "chieurs" débarquent en Gaule

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 25/04/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Tous ceux qui ont vécu un Noël en Catalogne doivent le connaître, ce petit santon qui n'a rien d'un saint. Le caganer est une tradition née à la fin du XXVIIIe siècle. Un expatrié détourne les traditionnels caganers catalans, en une collection délirante

"Lorsque je les ai découverts sur le marché de noël de Santa Lucia, j'ai halluciné. Entre les caganers et le caga tió!", s'amuse Wilfrid Ribeyre. En mai 2011, ce jeune Français propriétaire d'un boutique-galerie du Born, décide de se lancer dans une aventure délirante : fabriquer sa propre collection de caganers, que l'on pourra en bons français, appeler "les chieurs".

Caganers new age
La collection de caganers "made in Wilfrid" tend, pour la première fois, à adapter cette vieille tradition en créant des personnages "pop" : "J'ai exporté les caganers en France, pour rendre hommage à la culture catalane. C'est un clin d'oeil, une façon de détourner le côté traditionnel. Ces caganers sont des objets de collection, et plus simplement des personnages de crèche". D'ailleurs les techniques elles-mêmes ont évoluées, la terre cuite sculptée de façon assez grossière a laissé place à la résine qui permet d'obtenir des traits plus fins pour ces caganers nouvelle génération. Détourner une vieille tradition en pop toy, voilà qui pourrait rappeler les "kimmidolls", ces poupées japonaises relancées par une marque anglaise. "Ces poupées sont porteuses de messages, et au fond les caganers aussi véhiculent un message : au final, nous sommes tous égaux. D'ailleurs, selon le dicton catalan 'Cague le roi, cague le pape, de caguer personne n'échappe'".

God bless the caganers
Les caganers sont une institution en Catalogne, au même titre que les calçots ou la Sant-Jordi. "Quand noël approche, on leur fait énormément de presse. Notamment de la BBC, du Washington post, ou encore du Der Spiegel. Par contre, la presse française est assez peu friande", explique Wilfrid, pour qui les caganers répondent plus à l'humour "british". "Il y a des collectionneurs partout dans le monde. Notamment en Angleterre, où les caganers sont connus parce que la BBC les adore. Ils trouvent ce concept génial en tant que satire..."

Des cyber-caganers
Plusieurs outils comptent dans ce projet. Un peu de résine, beaucoup d'humour, et une bonne connexion internet : le site web propose un vote en ligne, "le cagomètre". Chaque mois, les internautes votent pour leur caganer favori, et le top 3 est publié. "Les deux premiers mois, Sarkozy était en tête. Puis c'est passé à Coluche, le Pape et Karl Lagarfeld, qui est aujourd'hui notre plus gros succès". Effectivement, "Monsieur Chanel" se montre rarement sous ce jour-ci... Pendant l'entre-deux tours, les site des caganers est customisé, et offre des tarifs d'envoi promotionnels vers la France, le Luxembourg et la Belgique. "Dimanche, nous avons fait du buzz sur les réseaux sociaux. Nous avons battu des scores sur Twitter", sourit Wilfrid.

En pratique
Depuis peu, l'entrepreneur propose aux boutiques de réaliser leur "chieur" personnalisé. Une nouvelle collection est par ailleurs en cours de préparation, plus pop que la précédente, et inspirée des figures de l'actualité internationale, et devrait voir le jour cet automne. Wilfrid nous vend la mèche en avant première : une Lady Gaga, et un Elton John en position inhabituelle seront disponibles. Un hommage sera par ailleurs rendu à feus Michael Jackson, Amy Winehouse ainsi qu'au héros "d'Orange mécanique" de Kubrick.
Pour vous procurer votre "chieur", qui vous coûtera 18,50 euros/pièce, rendez-vous dans un des deux points de vente du Born ("Urban Fashion Object", Carrer dels Corders et "Hola eso es Cristo, Carrer de l'Espaseria"). Une boutique à Perpignan, et nouvellement une à Sète vend les collections. Chaque série de caganers est vendue en édition limitée à 150 exemplaires.

Lucie BARRAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 25 avril 2012

www.leschieurs.com

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été

Sur le même sujet