Mercredi 13 novembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CROISIERES BARCELONE – Le secteur en plein boom dont toute la ville profite. Et vous ?

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 27/04/2015 à 22:00 | Mis à jour le 27/04/2015 à 16:02

Le port de Barcelone est le 1er port de croisières en Europe et en Méditerranée, et le 4e au niveau mondial, placé juste après les 3 grands ports de Floride. Avec 2,5 millions de passagers de croisière par an, la ville a développé une infrastructure importante pour répondre aux besoins touristiques. Les routes proposées au départ de la ville sont nombreuses, et chaque escale est une source de revenus très importante.

(CC Juanedc)
La Méditerranée s'avère être la seconde destination du secteur des croisières, après les Caraïbes. D'après la CLIA (Cruises Line International Association), son activité ne va cesser de se renforcer avec 24 nouveaux navires qui doivent y prendre la route entre 2012 et 2016.
Grâce à son infrastructure développée et à l'attractivité bien connue des terres catalanes et de la Costa Brava, le port de Barcelone reste la plaque tournante de toute croisière en Méditerranée occidentale.

Ma croisière au départ de Barcelone
Où partir ?
Les croisières au départ de Barcelone couvrent aussi bien l'ensemble de la Méditerranée qu'une portion de celle-ci. Vous aurez l'embarras du choix dans cette partie du globe, bien que les formules classiques prévoient généralement un "grand tour" avec des arrêts en Espagne (Barcelone, îles Baléares), en Italie (Venise, Naples, Sicile) et en France (Nice, Marseille).
Il existe également des formules thématiques, qui vous permettront de découvrir en profondeur les beautés d'un pays. La plus courue parmi celles-ci vous fera notamment explorer les îles grecques.
Enfin, certaines croisières prévoient un débordement dans l'Atlantique, avec des escales aux Canaries et au Maroc.

Quelques pièges à éviter
Bien choisir son bateau
Le choix de l'embarcation dépend de votre budget, mais également du type de vacances auquel vous aspirez. Si vous préférez passer votre séjour dans un paquebot immense et luxueux, qui fait office de ville flottante, vous pouvez vous tourner vers Royal Caribbean et ses bateaux qui comprennent des murs d'escalade, ou encore des patinoires? Si au contraire, vous préférez un cadre un peu plus intimiste, vous bénéficierez d'un large choix d'embarcations plus classiques.
Il faut savoir que les degrés de confort sont eux aussi plus ou moins élevés, et que les navires, tous comme les hôtels, sont également notés par des étoiles (de 2 à 6).

Privilégiez l'inter saison !
Une croisière ne dure généralement pas plus de 12 jours, partir au printemps ou en automne sera plus agréable qu'en juillet/août, où les températures peuvent atteindre plus de 30° et où les villes vous servant d'escales sont déjà remplies de touristes.

Vérifiez bien les horaires et la durée des escales
Disposer de 3h pour visiter Naples ne sera pas suffisant? Tout comme passer 12h à Palma de Majorque sera peut-être trop. Faîtes attention à ce que les heures d'arrivée et de départ vous permettent d'organiser des excursions lorsque c'est proposé, ou bien de simplement visiter la ville en profondeur et sans se presser. Il est également courant de disposer d'une journée complète en mer, afin de découvrir toutes les activités proposées à bord.

Une infrastructure de pointe
Il propose six terminaux maritimes exclusivement réservés aux croisières, capables d'accueillir dix grands navires simultanément, et sécurisés selon les normes internationales. Il dispose également des équipements logistiques nécessaires. Placé très proche du centre-ville et du point de départ des fameuses Ramblas, il bénéficie enfin d'une situation géographique propice aux escales.
Cela fait près d'une décennie que l'Autorité Portuaire a entreprit des travaux d'une valeur de 100 millions d'euros, destinés à améliorer les constructions et les infrastructures de croisière.
La compagnie catalane Creuers del Port de Barcelona, qui gère 5 des 6 terminaux, a destiné quelques 65 millions d'euros à la modernisation de ses installations. Actuellement, le 6e terminal appartient au Groupe Carnival, qui l'a agrandit en 2014, et qui a récemment annoncé la construction d'un nouveau terminal de passager, qui devrait débuter cette année.

Une petite idée en chiffres
Ces efforts d'investissement se sont traduits par des chiffres encourageants pour le tourisme local : le site officiel du port de Barcelone rapporte avoir accueilli 900 escales et 2,5 millions de passagers en 2011, ce qui a d'autant plus renforcé sa position de leader européen. A titre de comparaison, le port de Marseille prévoit de recevoir 1,5 millions de croisiéristes en 2015.
En termes de revenus pour la capitale catalane, ces chiffres correspondent à une dépense de 300 millions d'euros par an de la part des consommateurs de croisières : ces derniers, lors de leurs escales, dépensent abondamment dans les secteurs de l'hôtellerie, des excursions, de la restauration, des commerces et des transports.
A compter également, l'importance des dépenses de l'équipage lors d'une escale. Cela comprend divers frais en carburant, entretien du matériel et des machines, approvisionnement en nourriture?
Toujours d'après la CLIA, le secteur de la croisière génère en Espagne près de 26 000 emplois, et représente 1,25 milliards d'euros de chiffres d'affaires.

Et ce n'est pas fini !
En 2014, la compagnie américano-norvégienne Royal Caribbean a annoncé que plusieurs de ses navires de croisières éliraient domicile au port de Barcelone. La Vanguardia rapporte qu'"Allure of the seas" l'embarcation la plus importante de la compagnie à ce jour, est arrivée dans la capitale catalane en 2015 pour y entrer en activité durant toute la période estivale. Rien de mieux pour donner un coup de fouet à l'activité du port de Barcelone : les statistiques (calculées par la compagnie maritime et rapportées par econostrum) prévoient, grâce à ce navire pouvant transporter 6 360 passagers, la venue de 158 000 touristes dans la ville, et des retombées économiques qui devraient atteindre les 17 millions d'euros. Tout cela grâce aux 25 départs déjà prévus de ce géant des mers depuis Barcelone.

Et les Français, dans tout ça ?
Le 18 mars dernier, CLIA France a dévoilé des chiffres en hausse concernant le nombre de Français adeptes des croisières. Ils auraient été près de 600 000 passagers en 2014, une augmentation de 13,7% par rapport à 2013. Lors d'une interview donnée à TourMag (journal professionnel consacré au tourisme), le président de CLIA France, Georges Azouza, s'en félicite : "Avec près de 70.000 passagers supplémentaires, cette belle croissance montre que la croisière a pris toute sa place chez les Français comme une destination de vacances à part entière".
Se plaçant derrière l'Allemagne (1,77 million de passagers), le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Italie, la France prend désormais la place de l'Espagne à la 4ème marche européenne concernant la consommation de séjours en mer. La Méditerranée conserve quant à elle son statut de destination favorite, puisqu'elle reste celle choisie par 63% des croisiéristes français.
Toujours selon CLIA, cette évolution n'est pas prête de diminuer, et le marché français pourrait atteindre les 800.000 passagers d'ici à 2017.

Alexia RICARD (www.lepetitjournal.com ? Espagne) Mardi 28 avril 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play



A relire :
PALAMóS - Le deuxième port de croisière de Catalogne en passe d'accueillir les navires extérieurs à l'espace Schengen
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet