Jeudi 19 septembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un grand classique du théâtre français, joué à Barcelone

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 30/05/2019 à 08:00 | Mis à jour le 30/05/2019 à 15:49
Photo : DR
cantatrice chauve

L’un des grands classiques du répertoire dramaturgique français sera joué à Barcelone par les Commis-voyageurs, troupe de comédiens amateurs installés à Barcelone. Une occasion rêvée pour tous les francophones et amoureux du théâtre français. 

 

La Cantatrice chauve fut l’une des premières pièces du « théâtre de l’absurde » ou « nouveau théâtre » dans les années 1950. Ionesco lui a donné le sous-titre d’« anti-pièce », une manière à lui de contredire à la tradition théâtrale bourgeoise. 

Amateurs du théâtre de l’absurde, cette pièce est un incontournable. La résumer serait mission impossible. L’Absurde est le centre de cette anti-pièce, où les mots ne sont que des sons, ils n’ont plus la même importance. Les rôles et la place des acteurs sont sans limites : une bonne qui se prend pour un détective, un pompier en manque cruel d'incendies, deux couples empêtrés dans leurs ennuis et frustrations. Les personnages réduits à l’état de pantins enchaînent des conversations complètement déjantées. 

Les Commis-voyageurs est une troupe de théâtre amateur qui propose des pièces en français. Elle vous proposera de plonger dans les années 1950, dans un monde où règne l’humour et le loufoque. La compagnie nous interroge sur nos petits défauts, nos grandes tares, et sur notre capacité à communiquer à l’heure du numérique à grande vitesse. 

Mise en scène: Marion Peltier
Comédiens: Christelle Astier, David Grandbois, Raul Martinez, Vanessa Maurin, Nicolas Point, Léa Tribot
 
Les 13, 14, 15 et 16 juin à 20h.
Ateneu del Raval, carrer de la reina amalia, 3
Réservation par mail: lescommisbcn@gmail.com (10 euros sur place)
Pour en savoir plus sur la pièce et la troupe, rdv sur Facebook.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Sebastien Coene ven 14/06/2019 - 12:11

Pour moi La Cantatrice Chauve, c'était ce bouquin pédant et chelou qu'on m'avait obligé à lire en 2nde B. Mais ça, c'était avant. Parce qu'hier soir, j'ai vu l'adaptation de l'œuvre de Ionesco par la jeune compagnie des Commis Voyageurs, et je me suis fait happer par l'univers déjanté, joyeux et chaloupé dans lequel m'ont transporté les acteurs. Une mise en scène fluide et dynamique, Une esthétique léchée, une bande sonore à shazamer m'ont plongé dans cet Anti-théâtre version nouveau-burlesque, et je garde un chaud souvenir de ce voyage en compagnie de ces commis. Les convenances, l'incommunication, les frustrations sont subtilement évoquées et nous rapprochent de ces énergumènes finalement pas si différents. La personnification des personnages est délicieuse, truffée de mimiques ubuesques, d'intonations colorées, et pourtant tellement humaine. J'avais envie de connaitre ces gens, d'aller m'attabler au Chat noir avec eux après les dernières salves d'applaudissements, de me laisser contaminer par leur folle indifférence à la cohérence... Il reste trois représentations, mais j'essaierai d'être raisonnable, et de ne pas y retourner...

Répondre

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet