MANIFS – Somchai pourrait être poursuivi pour les violences du 7 octobre

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 18/03/2009 à 01:00 | Mis à jour le 06/03/2019 à 06:07

La Commission nationale anti-corruption a annoncé avoir suffisamment d'éléments pour engager des poursuites contre l'ancien Premier ministre Somchai Wongsawat et son adjoint Chavalit Yongchaiyudh, pour leur rôle dans les affrontements du 7 octobre dernier entre la police et les manifestants de l'Alliance du Peuple pour la Démocratie (PAD) devant le Parlement.

Les enquêteurs estiment que les deux responsables ont fauté en ordonnant aux forces de l'ordre de disperser les manifestants. Ces dernières avaient envoyé du gaz lacrymogène, apparemment à l'aide d'engins explosifs, faisant plusieurs centaines de blessés et un mort. Un autre membre du PAD avait été tué à proximité du lieu de la manifestation, par une explosion dont l'origine n'a pas été clairement déterminée. Somchai et Chavalit doivent présenter leur version des faits devant la commission avant qu'elle ne décide de transmettre l'affaire aux procureurs. Le chef de la police nationale le général Patcharawat et 4 officiers de police de haut rang risquent aussi de voir des poursuites engagées contre eux. 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale