TEST: 2238

FESTIVAL DE DANSE ET MUSIQUE – 16 spectacles pour tous les goûts du 8 septembre au 19 octobre

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 27/08/2016 à 22:00 | Mis à jour le 19/07/2019 à 03:08
logo-Festival-International-Danse-Musique-Bangkok-75

Le Festival international de danse et de musique de Bangkok mettra à l’honneur la diversité pour la 18ème édition. Du 8 septembre au 19 octobre, différents styles vont se succéder, de l’opéra à la danse acrobatique, en passant par la danse contemporaine, pour satisfaire tous les goûts

Pendant près de six semaines, du 8 septembre au 19 octobre, plusieurs centaines d’artistes se produiront au Thailand Cultural Center à travers seize spectacles différents au programme du Festival international de danse et de musique de Bangkok. Ce rendez-vous culturel majeur du calendrier de la capitale thaïlandaise renouvelle sa programmation cette année, pour allier authenticité et fraîcheur, en alternant harmonieusement musique et danse.

Côté musique

L’Opera Helikon, réputé pour ses brillants solistes, artistes et chefs d’orchestre, se plaît aussi à innover. Il présentera le 18 septembre l’opéra de Verdi "Un ballo in Maschera" qui, sur fond d’intrigue politique et amoureuse, fait rimer conspiration, trahison et pardon. Le chœur de l’Opera Helikon est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs du monde et a reçu de nombreuses récompenses.

A ceux qui aiment croiser les genres musicaux, l’Israël Camerata orchestra, dirigé par Avner Biron, offre un répertoire qui va du Baroque à la musique contemporaine. Le célèbre orchestre a déjà séduit en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, et se produira à Bangkok le 22 septembre.

C’est dans une dynamique très différente que s’inscrit la troupe suisse Scala theater. Les 8 chanteurs internationaux qui la composent proposeront le 27 septembre un voyage dans l’univers des célèbres musiques du cinéma hollywoodien, dans leur spectacle "Hollywood’s Sound of Cinema".

Pourquoi n’assister qu’à un seul spectacle quand on peut en voir deux? Les deux groupes The Shuffle Demons et Belgian Saxophone Ensemble se produiront l’un après l’autre le 3 octobre. Le premier a envahi la scène canadienne avec son jazz électrisant et ses prestations qui captent autant l’oreille que l’oeil des spectateurs. Le deuxième, belge, se compose de 13 jeunes saxophonistes talentueux qui créent un univers musical unique.

Le Presidential Symphony Orchestra de Turquie, dirigé tour à tour par de grands chefs d’orchestre comme Louis Fremaux, Lukas Foss ou encore Aaron Copland, s’est déjà produit dans de nombreux pays. Dirigé par Rengim Gökmen, il mettra à l’honneur les célèbres compositeurs Liszt, Erkin, Smetana et Rachmaninoff le 14 octobre.

Côté danse

Cette année, la compagnie Stanislavsky Ballet, l’une des plus talentueuses de Russie, proposera deux spectacles. Les 8 et 9 septembre, La version du "Lac des Cygnes" de Vladimir Burmeister, qualifiée par la critique d’"outstanding performance" sera dirigée par Felix Korobov. Le 11 septembre, les 90 danseurs de la troupe revisiteront "Giselle", en dansant sur une chorégraphie de Marius Petipa. L’orchestre de cette production pleine de passion sera dirigé par Anton Grishanin.

La compagnie de danse Kathak Aditi Mangaldas présentera le 14 septembre un spectacle de danse qui met en scène l’excellence et la virtuosité tout en valorisant la richesse de la danse indienne kathak. "UnchartedSeas" mêle musique, poésie, danse et théâtre dans un spectacle pétillant dont le public se souviendra.

L’Opera Helikon se produira à nouveau le 20 septembre, dans un autre genre cette fois, en proposant "Carmen", l’une de ses prestations les plus populaires. Le spectacle, joué dans les plus grandes salles d’opéra du monde, a même reçu le célèbre "Golden Mask" dans deux catégories : "Best director in musical theater" et "Best actress".

Le célèbre conte médiéval "Tristan et Isolde", mis en musique par Richard Wagner, sera présenté en spectacle le 24 septembre par les 22 danseurs du Ballet de Genève.  La chorégraphe Joëlle Bouvier veut transmettre au public des moments d’extase, où haine et passion extrême ne font qu’un, où la danse mène à un univers tragique d’amour adultère.

L’œuvre de Carl Orff "Carmina Burana", fondée sur 24 poèmes médiévaux, sera adaptée par Claude Brumachon le 26 septembre. Dans ce ballet, le chorégraphe fait de cette cantate scénique un acte de foi artistique où le corps véhicule virtuosité, sensations et émotions sur une musique au tempo varié.

Cette année encore, du 30 septembre au 2 octobre, la China National Acrobatic troupe revient pour proposer un spectacle qui combine acrobaties, danse et théâtre. L’occasion d’admirer à nouveau l’une des troupes les plus célèbres de Chine, depuis sa création en 1950.

- -

Considérée comme l’une des principales compagnies de ballet classique d’Allemagne, le State Ballet of Karlsruhe présentera les 8 et 9 octobre "The Nutcracker–A Christmas Carol", réunissant ainsi 50 danseurs de 13 pays différents dans une véritable rencontre entre prosaïque et poétique.

Le 12 octobre, la célèbre compagnie de ballet française Ballet Preljocaj mettra en scène une version romantique et contemporaine de la célèbre histoire d’amour universelle :"Roméo et Juliette".

Adorée par la presse internationale, la danseuse de flamenco la plus populaire d’Espagne, Sara Baras, fait honneur au flamenco avec "Voces, Suite Flamenca", un spectacle divertissant, coloré et vibrant. Sur scène le 16 octobre, 15 danseurs seront là pour capturer l’émotion, le drame et la passion du flamenco.  

Le festival s’achèvera sur une touche moderne : La compagnie Paul Taylor proposera les 18 et 19 octobre deux spectacles différents, mais dotés de la même capacité à lier l’incompatible, à trouver de la magie où on ne l’attend pas. Les spectacles de danse moderne de cette compagnie américaine ont déjà été applaudis dans 62 pays.

Sixtine Delort-Laval (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) vendredi 19 août 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale