TEST: 2238

FAITS DIVERS – Un Français et son fils de 2 ans trouvés morts à Pattaya

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 08/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 08/11/2018 à 11:19

Un ressortissant franco-israélien de 29 ans et son fils de deux ans ont été retrouvés morts dans un appartement à Pattaya dans ce qui s’apparente à un meurtre suivi d’un suicide. Le corps de l’homme aurait été rapatrié d’urgence en Israël mardi soir alors que l’enquête est toujours en cours

Alertés par une forte odeur émanant d’un appartement, des employés de l’immeuble Park Lane, dans le quartier de Jomtien Nongprue, à Pattaya, ont appelé la police lundi, rapportait hier la presse de Pattaya. Les agents arrivés sur place y ont découvert le corps d’un père et de son enfant de deux ans, morts depuis trois jours, selon les premières estimations. Les premiers éléments divulgués par la police semblent démontrer que l’homme, identifié par son passeport comme étant un Français de 29 ans nommé Yonatan Kerner, aurait tué son fils franco-thaï de deux ans avant de ce donner la mort. L’examen du corps de l’enfant, dont la tête était enveloppée dans un sac plastique, a révélé des chocs violents multiples sur le crane et une lacération du cou. Les légistes ont également détecté dans son système des traces d’un puissant anesthésiant pouvant entrainer la mort à forte dose. Dans une chambre voisine, les policiers ont trouvé le corps de Yonatan Kerner qui portait lui aussi une profonde entaille au cou et un sac plastique couvrant sa tête. Ils ont découvert dans la salle de bain des traces de ce qui pourrait être une pendaison manquée.
Selon les enquêteurs, l’homme avait divorcé depuis trois mois d’avec son épouse thaïlandaise, laquelle avait porté plainte pour violences conjugales avant de retourner dans sa province d’origine, Korat.
Si Yonatan Kerner était en possession d’un passeport français, il jouissait néanmoins d’une double nationalité israélienne. C’est ce qui a semble-t-il permis à l’ambassade d’Israël d’obtenir le rapatriement express de son corps, parti mardi soir pour Israël, selon une source proche de l’enquête.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale