Lundi 26 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Expo universelle 2025: opération séduction à Bangkok de la France

Par Régis LEVY | Publié le 25/12/2017 à 10:02 | Mis à jour le 28/12/2017 à 08:02
Exposition Universelle 2015_vuegeneraleduglobe

Pascal Lamy, délégué interministériel en charge du dossier de candidature de la France pour l'exposition universelle en 2025, s’est rendu dans la capitale thaïlandaise les 21 et 22 décembre, pour présenter les atouts de l'hexagone.

Dans le cadre d’une tournée régionale en Asie, l’ex-directeur de l’Organisation mondiale du commerce a développé devant les autorités thaïlandaises les arguments français, face aux candidatures de l’Azerbaïdjan (Bakou), du Japon (Osaka), et de la Russie (Ekaterinenburg), qui souhaitent également emporter la décision finale lors du vote pour l’attribution en novembre 2018.

Pascal LamySelon lui, au premier plan des points forts d’un dossier soutenu par le gouvernement et l’opinion publique, figure le choix du site de Paris-Saclay, idéalement situé dans le Grand Paris à 25 kilomètres du cœur de la capitale. Pôle scientifique et technologique accueillant sur une surface de 110 hectares 15 % de la recherche française, 65.000 étudiants, 15.000 chercheurs et deux prix Nobels, il est desservi par quatre aéroports internationaux, six grandes gares ferroviaires et un réseau de transport public urbain qui sera complété par les nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express d’ici l’horizon 2025. Le projet repose de surcroit sur un modèle économique innovant nécessitant peu d’argent public, avec un budget global de 3,5 milliards d’euros financé par le secteur privé et les revenus de l’exposition.

Autre argument de poids, le Village Global laissera un bel héritage en devenant un campus mondial. Les pays participants pourront en effet reconvertir leurs pavillons pour accueillir leurs étudiants et secteurs de pointe, contribuant ainsi au dynamisme intellectuel et entrepreneurial de la région.

La France a régulièrement fait montre ces dernières années de son expertise dans l’organisation d’évènements majeurs (Cop 21, Euro 2016, Tour de France, etc.).

Avec les thèmes généreux et d’une portée universelle, que sont le partage des connaissances et la protection de la planète, elle espère bien héberger après la coupe du monde de Rugby en 2023 et les Jeux olympiques de 2024, une nouvelle manifestation au rayonnement planétaire. Tablant sur une fréquentation de 40 millions de visiteurs, elle mise pour y parvenir sur le soutien enthousiaste de jeunes ambassadeurs de moins de 25 ans issus de 70 pays, dont la Thaïlande.

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet