La Thaïlande approuve des mesures d'aide économique face à la hausse du pétrole

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 22/06/2022 à 00:00 | Mis à jour le 22/06/2022 à 11:58
Photo : Reuters
Une station essence la nuit en Thailande

Le gouvernement thaïlandais a prolongé mardi les mesures de contrôle des prix des carburants et de soutien à l’activité touristique, appelant les Thaïlandais à économiser l’énergie

 

Le cabinet thaïlandais, qui réunit les principaux ministres du gouvernement, a décidé mardi de prolonger des mesures visant à amortir la hausse des prix de l'énergie et à soutenir le tourisme, alors que l’économie du pays, frappée par une crise sans précédent depuis deux ans, se débat en plus aujourd’hui avec la poussée inflationniste mondiale.

Il a également approuvé l’idée de demander une contribution aux raffineries pour renflouer le fonds pétrolier du pays qui a permis jusqu’ici de plafonner le prix de certains carburant mais est aujourd’hui quasiment épuisé.

La décision intervient alors que l'inflation thaïlandaise a atteint 7,1 % en mai, son plus haut niveau depuis la crise de 2008, poussée par la hausse des prix du pétrole.

 

Renflouer le fonds national pétrolier

Les mesures d’aide existantes seront prolongées de trois mois jusqu'en septembre, notamment une subvention mensuelle de 100 bahts (2,69 euros) pour le gaz de cuisine aux personnes à faible revenu et le gel des prix du carburant pour les chauffeurs de taxi, a déclaré le porte-parole du gouvernement Thanakorn Wangboonkongchana, lors d'une conférence de presse.

Il a ajouté que le gouvernement allait également chercher à obtenir des raffineries et des centrales de séparation des gaz qu’elles reversent une partie de leurs bénéfices au fonds pétrolier d’Etat pendant trois mois.

Le fonds, que la Thaïlande utilise pour financer les subventions et réguler la hausse des prix des carburants, devrait être dans le rouge de plus de 90 milliards de bahts (2,42 milliards d’euros) d'ici la fin de ce mois.

Le gouvernement s’attend à une contribution mensuelle issue du raffinage du diesel et du benzène à hauteur de 6 à 7 milliards de bahts (161,2 à 188,1 millions d’euros), selon Thanakorn Wangboonkongchana.

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a déclaré aux journalistes que compte tenu de la rigueur budgétaire, "nous devons dépenser avec parcimonie".

 

Aides au tourisme

Le porte-parole Thanakorn Wangboonkongchana a ajouté que, pour stimuler la reprise du tourisme, le cabinet avait également approuvé la prolongation jusqu'en octobre du programme Tiaw Douay Karn (Voyageons ensemble) qui permet aux Thaïlandais de voyager dans le pays à moindre coût, avec notamment un ticket modérateur de 40% pour 1,5 million de nuitées.

Le secteur du MICE (Meetings, Incentives, Conferences, Exhibitions) va également bénéficier de déductions fiscales accordées aux entreprises sur les dépenses liées aux séminaires et expositions entre le 15 juillet et le 31 décembre, a ajouté Thanakorn Wangboonkongchana.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale