La Cour suprême de Thaïlande confirme une peine de prison contre un PDG braconnier

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/12/2021 à 00:00 | Mis à jour le 09/12/2021 à 01:15
Photo : Chainwit via Wikimedia Commons - La Cour suprême de Thaïlande a confirmé le 8 décembre la condamnation du groupe Italthai, Premchai Karnasuta à 3 ans et deux mois de prison
Supreme_Court_of_Justice_of_Thailand_by-Chainwit-via-Wikimedia-Commons

La Cour suprême de Thaïlande a confirmé mercredi la condamnation du magnat de la construction, Premchai Karnasuta, à plus de trois ans de prison pour braconnage, concluant une affaire très médiatisée.

Premchai Karnasuta, président de la plus grande entreprise de construction de Thaïlande, Italian Thai Development Pcl, avait été condamné en 2019 par la cour pénale pour de multiples délits tels que braconnage dans une réserve animale, braconnage d'espèces protégées et possession d'une arme à feu sans permis.

La Cour suprême a confirmé le jugement de la cour d'appel en 2019, laquelle avait confirmé la décision initiale de la cour pénale, selon le bureau du procureur général, qui a corrigé son annonce précédente selon laquelle la juridiction supérieure avait réduit la peine du principal accusé.

Cette affaire très médiatisée qui aura duré près de quatre ans ans, a fortement mobilisé l’opinion devenue de plus en plus sensible ces dernières années à l’indulgence du pouvoir judiciaire à l’égard des puissants du royaume. 

La moitié des charges abandonnées au bout de 2 mois

Premchai Karnasuta avait été arrêté avec trois personnes de son entourage dans la nuit du 4 février 2018 par les gardes du parc national Thungyai Naresuan, un sanctuaire animalier classé au patrimoine de l’Unesco dans la province de Kanchanaburi. Les quatre hommes avaient été retrouvés avec des armes, des munitions et des carcasses d’animaux, dont celle d’une panthère noire d’Indochine, espèce rare et protégée.

"Cette affaire montre que si vous commettez un crime, que vous soyez riche ou pauvre, vous serez poursuivi en justice", a déclaré Prayut Bejraguna, porte-parole du bureau du procureur général.

Premchai Karnasuta était initialement sous le coup de 12 chefs d’accusation, mais la moitié des charges ont été abandonnées dans les deux mois ayant suivi son arrestation.

Depuis, les militants thaïlandais pro-démocratie ont fait de la panthère noire un symbole de la culture de l'impunité qui règne en Thaïlande chez les riches et les puissants.

Quelques mois de plus pour les sous-fifres

Le jugement de la Cour suprême était le dernier recours pour le PDG d'ItalThai.

Le milliardaire thaïlandais devra donc purger trois ans et deux mois de prison. Son chauffeur et le chasseur ont écopé respectivement de trois mois et de sept mois de plus.

Le magnat de la construction a également perdu ses pourvois en appel sur deux autres dossiers, l’un pour corruption des autorités et l’autre pour possession illégale d'armes à feu, pour lesquels il a été condamné à un an et à six mois de prison respectivement.

Il a déposé des recours contre les deux jugements devant la Cour suprême.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale