Lundi 24 septembre 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« Pour devenir All Black, il faut être bon dans 6 sports »

Par Charlène Bourlon | Publié le 16/05/2018 à 07:09 | Mis à jour le 22/07/2018 à 17:32
Photo : La Grammar School d'Auckland, la plus célèbre institution néo-zélandaise
Auckland Grammar School

Chaque année, presque 500 garçons font leur rentrée des classes à la Grammar School d’Auckland, la plus prestigieuse institution néo-zélandaise. Tous ont le même et unique rêve : devenir le prochain All Black. Au sein de l’établissement, le Petit Journal d’Auckland a rencontré Corey Evans, 17 ans, étudiant en 5ème et dernière année et joueur de rugby occupant le poste de demi-d’ouverture, le meilleur de sa promotion. 

Il est 17h30, mercredi, c’est le 2ème jour d’entrainement de la semaine pour les « boys » de la Grammar School. Crampons à la main, Corey nous reçoit dans l’établissement qui surplombe le terrain de rugby. Avant d’entamer notre entrevue, très poliment, il s’excuse de ne pas s’être changé car les journées à la Grammar School sont intenses. Il ajoute avec le sourire : « Devenir All Black passe par là ! ». C’est avec beaucoup de maturité et de confiance qu’il répond à nos questions.

 

Charlène Bourlon pour Le Petit Journal Auckland : Pourquoi la Grammar School est-elle si spéciale ?

Corey Evans : Elle l’est grâce à ses 53 « boys » qui sont devenus All Blacks, le dernier étant Rieko Ioane. Apprendre comme les All Blacks, c’est une valeur, une crédibilité, une représentation du rugby à travers le pays. On nous apprend tous les jours les valeurs de cette école qui sont l’éducation et le sport. Chaque jour, nous avons le rôle de les faire perdurer, ce sont nos codes.

 

Raconte moi tes journées …

Elles sont basées sur l’éducation et le sport. Du lundi au vendredi, je vais en classe de 9h à 15h. Parfois, il y a des matinées seulement consacrées à l’apprentissage du chinois. La deuxième partie de la journée (à partir de 15h) est réservée au sport. J’ai entrainement de rugby trois fois par semaine (lundi/mercredi/vendredi). Mardi et jeudi sont réservés aux autres sports.

 

Ici, on vous demande d’être bon dans tous les sports ?

Oui, si tu as de bonnes « skills » dans tout sport, tu es un bon athlète. Tu as besoin de t’entraîner dur. Nous pratiquons entre 4 et 6 sports comme le toucher, le basketball, l’athlétisme. Nous travaillons essentiellement les bases. Si tu es bon dans 6 sports, tu peux devenir un All Black. Une fois que tu as des bases solides, tu as une spécialisation. Je suis meilleur au saut en longueur qu’au rugby.

"Je suis meilleur au saut en longueur qu’au rugby."

Selon David Askew (directeur des Sports) de la Grammar School, tu représentes la nouvelle génération All Blacks … Comment la définirais-tu ?

C’est excitant de penser que je peux être la nouvelle génération All Blacks ! C’est l’unique objectif qui justifie ma présence ici. Il faut que les résultats scolaires suivent aussi car c’est l’essentiel de notre éducation. Les All Blacks sont les meilleurs dans leur catégorie. La nouvelle génération doit innover. 

 

C’est à dire ?

Quand je suis sur le terrain, je joue avec mes sensations. Je n’ai pas peur de faire des erreurs. Ici tu peux te permettre de faire des erreurs car ton intention est bonne. Tu veux créer quelque chose de nouveau, de différent sur le terrain. C’est une force. Quand je perds, je ne reste pas focalisé sur la défaite, je pense à la prochaine victoire.

 

Corey Evans
Corey Evans, 17 ans, fait parti des meilleurs joueurs de rugby de l'école

 

Que signifie All Black pour toi ?

Un All Black est exceptionnel car il a quelque chose de spécial. C’est une référence. 

 

Dernière année d’études … Dernière année que tu portes le maillot de la Grammar School, quelle est la suite ?

Il y a quelques organisations qui viennent me voir jouer prochainement. J’aimerais intégrer l’Académie d’Auckland tout en allant à l’université. Il reste quelques mois, je vais continuer à porter le maillot de la Grammar School avec beaucoup de gratitude et de fierté comme l’ont fait chaque All Black. La signification est très importante à mes yeux. 

 


 

L’avis de David Askew, directeur des sports, à propos de Corey Evans et des « boys » de la Grammar School :

 

Corey incarne l’exemple type des futurs All Blacks. Il est un très bon joueur et ressemble beaucoup à Dan Carter. Je suis persuadé qu’il peut prendre le même chemin que lui. Il a un très bon coup de pied au jeu et une très bonne passe, plus que les jeunes joueurs actuels de l’école. Il arrive à prendre des décisions sur le terrain, il a un temps d’avance.

 

David Askew
David Askew, directeur des sports de la Grammar School d'Auckland 

 

J’aime le chemin auxquelles les jeunes joueurs comme lui prennent et aiment les risques du challenge, de la compétition. C’est rafraîchissant ! C’est une superbe mentalité. 

"La Grammar School est une fondation, nous amenons les « boys » à se réaliser en tant qu’homme"

Nous sommes fiers d’avoir des jeunes prodiges à la Grammar School. C’est un tremplin pour eux de faire partie de cette école. Il y a de très bonnes écoles dans le monde, nous aimerions être l’une d’entre elles pour que nos valeurs perdurent. C’est une réelle fondation, des compétitions sont mis en place sur plusieurs semestres pour amener les élèves à commencer à rêver, à les réaliser en tant qu’homme. Grâce à ça, le rugby n’est que meilleur.

Les « boys » viennent plus disciplinés à l’école en ayant l’objectif d’être un All Black. C’est ambitieux mais un peu rapide de leur part de penser ça. C’est un rêve qui peut devenir une réalité, simplement cela prend énormément de temps. Avant d’y penser, ils ne doivent pas oublier l’éducation. Il est fondamental de garder nos « boys » comme des adultes responsables sur le terrain. 

Charlène Bourlon

Charlène Bourlon

Journaliste sportive, passée par Eurosport. Spécialiste et passionnée de rugby, Charlène se lance le défi de devenir journaliste freelance en Nouvelle-Zélande. Avec sa plume, elle partage ses rencontres, ses découvertes au pays des kiwis.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Auckland

CHRONIQUE

WTF New Zealand ?! La betterave dans tous ses états

Ça vous est déjà surement arrivé de commander innocemment un burger, de saliver à l'idée de la première bouchée, croquer dedans et ... voilà qu'un petit goût terreux vient se déposer sur vos papilles

Sur le même sujet