Mardi 19 juin 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La population d'une île entière incitée à partir pour de bon

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 22/05/2018 à 09:55 | Mis à jour le 22/05/2018 à 10:05
Photo : Le volcan Manaro Voui dont le regain d'activité menace la population de l'île d'Ambae, au Vanuatu
VANUATU

Les habitants de l'île d'Ambae, déclarée en était d'urgence en raison du regain d'activité de son volcan Manaro Voui, sont poussés à l'abandonner par les autorités du Vanuatu. 

Les habitants avaient déjà été évacué en septembre et nombre d'entre eux venaient tout juste de rentrer, mais l'Observatoire de prévention des risques géologiques du Vanuatu a annoncé que le Manaro Voui connaissait une nouvelle éruption.

L'évacuation reste simplement conseillée à ce jour, mais les autorités ont tout de même annoncé qu'elles souhaitaient que ce déménagement se fasse de façon permanente.

Le conseil des ministres a annoncé que quatre lieux d'implantation seraien mis à disposition sur l'île voisine de Maewo. L'évacuation sera prise en charge financièrement par le gouvernement (seuls ceux qui s'implanteront à Maewo bénéficieront de cette aide).

"Une aide alimentaire sera fournie aux déplacés d'Ambae sur Maewo pendant une période maximale de six mois", a également précisé le gouvernement dans un communiqué.

L'archipel du Vanuatu compte 80 îles et 270.000 habitants, et avait été en partie ravagé en 2015 par un puissant cyclone qui avait fait 11 morts.

Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, le Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la Terre. Il se situe sur la "ceinture de feu" du Pacifique où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents tremblements de terre et une importante activité volcanique.

 

Source : Courrier international 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 CommentairesRéagir