TEST: 2237

Vers des bus électriques à Auckland en 2020 ?

Par Lucas Morlier | Publié le 07/10/2019 à 00:27 | Mis à jour le 07/10/2019 à 00:40
Auckland Transport

Auckland Transport (AT) a annoncé le 9 septembre dernier la production d’un bus à pile à combustible par Global Bus Ventures, créateur d’autobus situé à Christchurch, dans l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il devrait être mis en circulation courant 2020.

Réduire les émissions de gaz à effets de serre est devenue une priorité ! 

La pression avait déjà été mise par Phil Goff, le maire d’Auckland. Souhaitant absolument faire respecter les accords de Paris en maintenant le réchauffement climatique à 1,5°C, il s’est exprimé récemment sur le sujet : "Les émissions liées aux transports représentent 47% des émissions totales de carbone d'Auckland, il est donc essentiel que nous passions à un système de transport propre aussi rapidement que possible. Cet essai d'autobus fonctionnant à l'hydrogène est une autre étape importante dans la réduction des émissions de carbone à Auckland,” a déclaré le principal intéressé visiblement décidé à taper du poing sur la table.

D’une longueur de 13,5 mètres, ce nouveau bus pourra accueillir jusqu’à 78 passagers et bénéficiera d’une installation de ravitaillement en hydrogène dans le port de Waitemata à Auckland. 

D’ici 2025, l’objectif est assez clair pour la cité des voiles : ne plus acheter de bus à carburants fossiles.

À moyen terme, d’autres projets sont déjà en cours pour que la ville néo-zélandaise parvienne à ses fins. Huit autobus électriques devraient faire leur apparition dans les cinq prochaines années, deux modèles “extra-larges” du constructeur chinois Yutong et six autres de son acolyte BYD Auto.

 

Lucas Morlier

Lucas Morlier

De La Rochelle à Paris pour conquérir la capitale. J’aime l’humour et le PSG, que je place volontairement dans la même phrase. Actuellement à Auckland pour découvrir la Nouvelle-Zélande. Diplômé de l'école W.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale