L'UE et la Nouvelle-Zélande concluent un accord de libre-échange

Par Nicolas Roger | Publié le 01/07/2022 à 04:42 | Mis à jour le 01/07/2022 à 05:31
Photo : L'Union européenne et la Nouvelle-Zélande déclarent avoir conclu un accord de libre-échange après quatre ans de négociations.
Drapeau Européen

L'Union européenne et la Nouvelle-Zélande déclarent avoir conclu un accord de libre-échange après quatre ans de négociations.

L'Union européenne et la Nouvelle-Zélande ont déclaré jeudi avoir conclu un accord de libre-échange après quatre ans de négociations et scellé un partenariat pour renforcer leur coopération contre le crime organisé et les groupes terroristes.

Selon l'UE, les échanges avec la Nouvelle-Zélande devraient augmenter de 30 % grâce à l'accord, la suppression des droits de douane permettant à elle seule aux entreprises d'économiser 140 millions d'euros (146 millions de dollars) de droits par an.

"C'est un moment historique", a déclaré Ursula von der Leyen, la chef de l'exécutif de l'UE. "C'est un accord commercial solide et moderne. Il apporte des opportunités majeures à nos entreprises, nos agriculteurs, nos consommateurs. Et important : de part et d'autre".

Le commerce entre les deux partenaires n'a cessé d'augmenter ces dernières années, pour atteindre près de 7,8 milliards d'euros en 2021. L'UE est le troisième partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande.

Le Premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern, a déclaré que l'accord prévoit un accès en franchise de droits pour 97 % des exportations actuelles de la Nouvelle-Zélande vers l'UE, dont 91 % seront levés le jour où l'accord sera mis en œuvre.

L'accord entrera en vigueur dès que le Parlement européen l'aura approuvé et que la Nouvelle-Zélande l'aura ratifié.

Les deux parties ont également convenu d'une coopération plus étroite en matière d'application de la loi grâce à un accord entre la Nouvelle-Zélande et Europol, l'agence de lutte contre la criminalité de l'UE. Selon Mme Von der Leyen, cet accord contribuera à prévenir les attentats terroristes qui ont eu lieu les années précédentes sur le sol de l'UE et de la Nouvelle-Zélande, tout en s'attaquant aux contenus terroristes en ligne.


 

 

Nicolas Roger en plein discours

Nicolas Roger

Responsable des éditions Australie et Nouvelle-Zélande @ lepetitjournal.com I Co-fondateur @ KIWIFRENCH.co.nz
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale