Vendredi 22 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

S’isoler en Nouvelle-Zélande pour fuir les conflits mondiaux ?

Par Sarah Nicoud | Publié le 06/03/2019 à 05:14 | Mis à jour le 09/03/2019 à 12:10
Fin du monde Nouvelle-Zélande

Les élites de la tech de la Silicon Valley semblent se préparer à la fin du monde et cela passe par une installation précipitée en Nouvelle-Zélande. Et si la Nouvelle-Zélande a été élu comme étant l’une des destinations phares de l’année 2019 selon le Lonely Planet, c’est bien pour des raisons beaucoup plus pragmatiques que les milliardaires américains veulent s’y installer.
 

Les « preppers » ou encore les « survivalistes » sont donc ces individus qui se préparent à la fin du monde. Le « survivalisme » est une doctrine qui peut être définie comme une philosophie, une manière de voir le monde dans le futur proche avec l’idée que quelque chose de négatif va arriver et qu’il faut s’y préparer. C’est dans cette catégorie que se placent les cerveaux de la Silicon Valley. Selon Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn, interviewé par le New-Yorker :

Plus de 50 % des milliardaires de la Silicon Valley ont acquis une assurance apocalypse et la Nouvelle-Zélande est un refuge très prisé.


Si les survivalistes craignent en général les catastrophes naturelles et les attaques nucléaires, les entrepreneurs californiens appréhendent surtout une catastrophe humaine liée à l’automatisation et l’intelligence artificielle.

Ces nouvelles technologies pourraient bien à long terme supprimer une part importante d’emplois et provoquer d’énormes conséquences économiques et sociales. Ces cadres redoutent ainsi d’être pris pour cible et désignés comme les responsables d’une crise internationale.

Fortes de cette peur paradoxale, les élites de la Silicon Valley se préparent donc à la fin du monde et voient dans la Nouvelle-Zélande une garantie pour leur survie, à tel point qu’ils y achètent des terrains pour y faire construire des bunkers.

(source : lesinrocks)

 

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet