Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Peter Jackson et James Cameron pour un avenir sans viande

Par Leelou Bourlon | Publié le 20/06/2019 à 06:19 | Mis à jour le 20/06/2019 à 06:37
Un avenir sans viande

Les deux mentors du cinéma hollywoodiens ont lancé le projet PBT New Zealand en mars 2017, pour changer l’avenir de l’agriculture néo-zélandaise.

Un avenir sans viande, c’est la promesse de Sir Peter Jackson et James Cameron pour éliminer progressivement l’élevage et sauver la faune et la flore de Nouvelle-Zélande. Deux ans après la création de leur entreprise, les réalisateurs du Seigneur des Anneaux et d’Avatar nous en disent plus sur leur projet.

Natif de Nouvelle-Zélande, Peter Jackson n’a pas hésité une seconde lorsque James Cameron lui a proposé de baser leur entreprise en NZ. Ce dernier, propriétaire de plus de mille hectares de terres agricoles dans le Wairarapa et vivant à Wellington, explique que l'innovation basée sur les plantes pourrait conduire à la croissance économique de la Nouvelle-Zélande.

De la viande végétale d’ici 20 à 30 ans pourrait nourrir 10 milliards d’habitants !

C’est en effet la solution que l’entreprise des deux réalisateurs veut mettre en place."Nous sommes actuellement dans une phase de recherche mais nous avons recherché des moyens de rendre plus efficace l'extraction de protéines de la luzerne” a déclaré Cameron.

Le dernier rapport du cabinet de conseil AT Kearney annonce que l'offre mondiale de viande diminuerait de plus d'un tiers d'ici 2040 afin de produire des cellules animales en laboratoire et fabriquer des produits avec le goût de viande à partir de protéines végétales.

Peter Jackson et James Cameron espèrent voir leur projet aboutir et ainsi trouver la solution qui réduira l’impact de l’élevage animal sur l’environnement et réussir cette transition vers un monde sans viande.

 

(source : stuff.co.nz)

 

Nous vous recommandons

21682578_1566187343448669_2053562879_o

Leelou Bourlon

Etudiante en communication événementielle et passionnée de sport et de culture, Leelou partage son expérience à travers l’actualité du pays au long nuage blanc.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet