TEST: 2237

La Nouvelle-Zélande annonce des sanctions supplémentaires contre la Russie

Par Nicolas Roger | Publié le 13/03/2022 à 05:47 | Mis à jour le 14/03/2022 à 10:31
Photo : La Première ministre a également parlé du rôle de la Chine dans le conflit
Jacinda Arden

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé lundi dernier des sanctions contre le président russe Vladimir Poutine, le Premier ministre Mikhail Mishustin et les ministres des Affaires étrangères et de la Défense en réponse à l’invasion de l’Ukraine, qui a débuté le 24 février.

 

Le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères a noté sur son site Internet que la liste des interdictions de voyager contre les citoyens russes pour leur rôle dans la guerre a été élargie pour inclure respectivement Poutine, Mishustin et les ministres des Affaires Étrangères et de la Défense Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou. La liste comprend désormais une centaine de noms.

Ardern a expliqué que les sanctions permettront également le gel des avoirs russes en Nouvelle-Zélande, empêcheront les particuliers et les entreprises de transférer leur argent et leurs avoirs dans le pays et empêcheront les yachts, navires et avions d’entrer dans les eaux ou l’espace aérien néo-zélandais.

« Un projet de loi de cette nature n’a jamais été présenté à notre Parlement, mais avec le veto de la Russie sur les sanctions de l’ONU, nous devons agir nous-mêmes pour soutenir l’Ukraine et nos partenaires dans leur opposition à cette invasion ».

La Première ministre a également parlé du rôle de la Chine dans le conflit et a déclaré qu’elle encouragerait le géant asiatique à « prendre position sur ce qui s’est passé en Ukraine ».

 

Nicolas Roger en plein discours

Nicolas Roger

Responsable des éditions Australie et Nouvelle-Zélande @ lepetitjournal.com I Co-fondateur @ KIWIFRENCH.co.nz
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale