TEST: 2237

Nouvelle-Zélande : 2 semaines de subvention salariale supplémentaires

Par Côme Prieur | Publié le 18/08/2020 à 02:08 | Mis à jour le 18/08/2020 à 02:22
Photo : Les employeurs, mais aussi les travailleurs indépendants, touchés financièrement par la seconde vague du Covid-19, pourront accéder à une subvention salariale Covid-19 de deux semaines comme l’a annoncé le gouvernement.
Wage subsidy auckland

Les employeurs, mais aussi les travailleurs indépendants, touchés financièrement par la seconde vague du Covid-19, pourront accéder à une subvention salariale Covid-19 de deux semaines comme l’a annoncé le gouvernement.

Ce paiement sera disponible pour toutes les entreprises remplissant les critères demandés et ne bénéficiant ni de la subvention salariale ordinaire, ni de l’extension de la subvention salariale, ni du programme d’aide aux congés. Les candidatures pourront être déposés à compter du 21 août à partir de 13h, jusqu’au 2 septembre.

Qui peut l’obtenir ?

Tous les employeurs Néo-Zélandais qui prévoient, ou ont déjà connu une baisse de revenus d’au moins 40% par rapport à l’année dernière à cause du coronavirus, durant 14 jours entre le 12 août et le 10 septembre, auront le droit d’y accéder. Cela sera fait dans le but de permettre aux entreprises de continuer à payer leurs employés.

À quel taux et dans quels délais ?

À partir du jour où la demande est soumise, la subvention durera deux semaines. Elle sera à un taux forfaitaire de 585,80 dollars pour les personnes qui travaillent au moins 20 heures par semaine, et de 350 dollars pour celles travaillant moins de 20 heures. Le gouvernement a assuré qu’il payerait ces subventions dans les cinq jours après que la demande ait été faite par un tier.

Pour bénéficier de cette aide, il faudra :

- être un employeur éligible.
- avoir une entreprise basée en Nouvelle-Zélande.
- avoir des employés qui travaillent légalement en Nouvelle-Zélande.
- avoir 40% de baisse de revenus durant au moins 2 semaines, en comparaisons aux revenus touchés à la même période l’année dernière.
- réussir à atténuer l’impact financier créé par la crise sanitaire (puiser dans les réserves de trésorerie, réclamer une assurance, rechercher du soutien auprès de la Chambre du Commerce ou d’une association par exemple, etc)
- conserver les employés nommés dans la demande durant la période de subvention salariale de résurgence.

 

 

Côme Prieur Le Petit Journal Auckland

Côme Prieur

Breton et passionné par le journalisme depuis petit je suis actuellement étudiant en 3ème année à Sciences Po Lille. Très heureux d’écrire sur la NZ et l'Australie, j’aime consacrer mon temps libre à l’écriture, le tennis ou le cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale