Dimanche 24 janvier 2021

Négociations en cours pour le rachat des All Blacks

Par Emile Brehant | Publié le 14/01/2021 à 08:51 | Mis à jour le 14/01/2021 à 09:52
Photo : Les All Blacks affronteront le XV de France pour leur match d'ouverture du mondial 2023.
rugby rachat all blacks

C’est une information qui fait du bruit dans le monde du ballon ovale. D’après différentes sources, la formation mythique des All Blacks serait en passe d’être partiellement rachetée par le fond d’investissement américain Silver Lake, actionnaire notamment du City Football Group.

Trois ans avant le début du Mondial de rugby 2023 en France, l’un des mastodontes de ce sport est en passe d’être racheté, en partie, par un fond d’investissement américain. Les All Blacks, triples Champions du monde de rugby et qui représentent surtout une vraie marque en Nouvelle-Zélande, seraient au cœur, depuis mai dernier, de négociations entre la fédération néo-zélandaise et le fond d’investissements américain Silver Lake.

Pour la fédération de rugby néo-zélandaise (NZRU), l’objectif serait de diversifier son patrimoine financier face à une crise sanitaire qui fait toujours plus de dégâts dans beaucoup de secteurs, le sportif notamment. Ainsi, la NZRU compte sur l’apport financier colossal que serait en mesure d’apporter Silver Lake, et léguer ainsi au géant américain une partie de ses droits commerciaux sur l’équipe des All Blacks.

Un montant de 300 M de dollars pour acquérir 15% des parts de la marque est évoqué par Sky Sports et le NZ Herald. L’apport financier amené par Silver Lake pourrait permettre à la NZRU de développer des infrastructures sportives à travers tout le pays. Une aubaine pour la fédération et un nouveau gros coup pour le fond d’investissement américain, plus d’un an après son entrée dans le capital du City Football Group, propriétaire du club de football anglais de Manchester City.

Toujours d’après Sky Sports, les négociations seraient déjà largement entamées et une officialisation devrait survenir dans les prochaines semaines.

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s)Réagir