Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Musée du New Zealand War Memorial inauguré à Le Quesnoy

Par Pierre Leducq | Publié le 08/11/2018 à 07:54 | Mis à jour le 08/11/2018 à 10:53
Le Quesnoy Mémorial Nouvelle-Zélande

Ce dimanche 4 novembre marquait le centième anniversaire de la libération du village Le Quesnoy, dans le Nord de la France, par une brigade de soldats Néo-Zélandais emmenés par le Colonel Blyth. 

J’ai eu la chance et le plaisir de passer quelques jours au milieu de ces Quercitains et de participer à de multiples commémorations. La ville a vu la venue de plus de 1 000 Néo-Zélandais pour ces célébrations, ainsi que de nombreux ministres, députés et autres ambassadeurs.

En tant que citoyen néo-zélandais et français j’ai pu profiter d’un accueil remarquable de la part de la population locale et aussi de ressentir cette amitié qui perdure dans toutes les rencontres faites jusque dans les rues de la ville. Comme aime à le faire entendre la Maire Marie-Sophie Lesne, Le Quesnoy est véritablement “la capitale française de la Nouvelle-Zélande”.

C’est aussi lors de ce jour spécial que la ville a choisi d’inaugurer officiellement le site du futur musée de la guerre de Nouvelle-Zélande. Un an après la signature officielle du protocole d’achat par un groupe d’investisseurs privés néo-zélandais, le site de l’ancienne gendarmerie situé rue Achille-Carlier à Le Quesnoy arbore désormais les couleurs de la Nouvelle-Zélande. 

 

Le Quesnoy Mémorial Nouvelle-Zélande



Ce musée sera le meilleur moyen de perpétrer le souvenir du 4 Novembre 1918 et symbolisera ainsi l’amitié entre les Quercitains et la Nouvelle-Zélande qui s’est développée au cours des 100 dernières années. Site béni par le prêtre du Quesnoy, le Père Adam et le Diacre Philippe Declerck, l’ode du souvenir a été prononcé en trois langues : en français, en Te Reo Māori et en anglais.

La cérémonie s’est conclue par les hymnes nationaux et la dispersion dans un esprit très solennel et amical des quelques 500 personnes qui ont participé à cet évènement.

Plus qu’un musée, ce nouveau site sera un point de passage obligatoire pour tous les Français ayant des affinités avec la Nouvelle-Zélande. Une destination pour retracer l’histoire des Néo-Zélandais pendant les guerres passées. Un point de départ pour visiter la région pour de nombreux groupes et individus venus de Nouvelle-Zélande. Le Quesnoy se pose ainsi véritablement comme la capitale néo-zélandaise de la France.

Nous vous invitons également à visualiser les très belles photos prises par l'armée néo-zélandaise lors de l'inauguration du mémorial : 

 

3000

 

 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Pierre Leducq

Conseiller Consulaire de Nouvelle-Zélande, résidant à Auckland depuis 21 ans. Originaire de Boulogne sur mer. Envoyé spécial et conseiller auprès du projet du Quesnoy - New Zealand War Memorial Museum.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Auckland ?

MUSIQUE

TOP 6 des festivals d’été en Nouvelle-Zélande

Avec le retour des beaux jours et de l’été, approche la saison tant attendue des festivals musicaux en Nouvelle-Zélande. Une bonne occasion de sillonner le pays avec votre groupe d’amis !

Sur le même sujet