Vendredi 3 juillet 2020

Le cri des Néo-Zélandais suite à la mort de George Floyd (USA)

Par Perrine Bernachon-Martin | Publié le 02/06/2020 à 00:25 | Mis à jour le 07/06/2020 à 08:08
Photo : Ce 1er juin 2020, les Néo-Zélandais ont bravé l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes prise dans le cadre du covid-19 pour défiler et scander « black lives matters » dans les rues du centre d’Auckland.
Auckland George Floyd

Ce 1er juin 2020, les Néo-Zélandais ont bravé l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes prise dans le cadre du covid-19 pour défiler et scander « Black Lives Matter » dans les rues du centre d’Auckland. Cette manifestation, véritable élan solidaire, fait suite à la mort de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans décédé après une interpellation brutale de la police à Minneapolis (États-Unis) le 25 mai.

 

 

Les organisateurs de la manifestation réclament la reconnaissance du meurtre de George Floyd comme crime de haine et sa condamnation par la Première Ministre, Jacinda Ardern. Cette dernière ne s’est pas encore exprimée sur le sujet, et ce silence lui est notamment reproché.

 

Ce mouvement pacifiste apparaît comme légitime dans un pays qui se bat depuis des années contre les discriminations et violences raciales internes. Mais manifester dans un contexte d’épidémie mondiale semble être à l’origine d’un « sabotage des mesures contre la propagation du virus » selon certaines personnalités politiques. C’est notamment l’avis du vice Premier Ministre, Winston Peters, qui a clairement exprimé sa position par le biais des réseaux sociaux.

 

 

La résonance des manifestations, des États-Unis à la Nouvelle-Zélande suite à la mort de George Floyd, témoignent du long chemin à faire en terme d’égalités raciales au sein des démocraties.

 

Perrine Bernachon-Martin Le Petit Journal Auckland

Perrine Bernachon-Martin

Originaire de l’île de la Réunion et passionnée par le voyage, c’est sous le soleil aixois que j’ai posé mon sac à dos. Étudiante à Sciences Po Aix, je reste à l’affût des dernières nouvelles sur le monde qui nous entoure.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Pascale mar 02/06/2020 - 02:47

Bonjour Et merci de votre publication. Une typo dans l’article, dans le titre en fait: Black Lives Matter (Verbe au pluriel). Black Lives Matters est possible mais ce n’est pas le nom du mouvement ! Et Matters serait là un nom. Merci de votre attention Pascale

Répondre

Vivre à Auckland

DÉCOUVERTE

Où trouver des produits typiquement kiwi à Auckland ?

Comment être sûr de gouter la véritables saveur des spécialités kiwis ? On a sélectionné pour vous quelques lieux emblématiques pour faire vos courses comme de véritables kiwis au sein de la city

Sur le même sujet