TEST: 2237

La NZ demande à ses touristes de devenir les "gardiens" du pays !

Par Camille Warin Mogharrebi | Publié le 19/11/2018 à 06:26 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Tiaki Promise New Zealand Auckland

Désormais, les voyageurs feront la promesse de découvrir la Nouvelle-Zélande d’une façon sûre, tout en protégeant l’environnement, respectant toutes les cultures et en préservant le pays pour les générations à venir.

“TIAKI” signifie « chérir et protéger » en Māori.

Cette promesse doit rappeler aux visiteurs qu’il faut voyager de façon responsable et respectueuse, tout en profitant au maximum, bien entendu, de ce que le pays a à offrir. Sept grand groupes Néo-Zélandais (dont Air New Zealand, Tourism New Zealand, Le département de la Conservation etc …) se sont ainsi unis pour promouvoir cette campagne de sensibilisation ainsi que le message qu’elle porte :

 

TIAKI PROMISE

WHILE TRAVELLING IN NEW ZEALAND

 

I WILL CARE FOR LAND, SEA AND NATURE,

 

TREADING LIGHTLY AND LEAVING NO TRACE

 

TRAVEL SAFELY, SHOWING CARE AND CONSIDERATION FOR ALL

 

RESPECT CULTURE, TRAVELLING WITH AN OPEN HEART AND MIND

 

‘Tiaki Promise’ décrit ce que les voyageurs peuvent faire pour prendre soin du pays et agir en tant que gardiens de la terre, des rivières et des océans ! Les quatre règles d’or sont simples : conduisez avec précaution, soyez prévoyants, soyez respectueux et protégez la nature !

 

 

Le ministre du tourisme Kelvin Davis explique que le but est de sensibiliser les voyageurs ; leur faire prendre conscience de leur comportement. Ils doivent faire en sorte qu’à la fin de leur voyage, le pays ne soit pas dans un moins bon état qu’au début de celui-ci. Avec cette campagne, la Nouvelle-Zélande cherche à préserver sa Terre, son écosystème unique, et pense également aux futures générations qui viendront arpenter le pays. Qu’ils soient Kiwis ou visiteurs...

 

Le Petit Journal Auckland Tiaki Support

 

Sur le même sujet
Le Petit Journal Auckland

Camille Warin Mogharrebi

Sciencepiste franco-allemande, Camille a troqué ses claquettes-chaussettes aixoises contre un sac a dos pour découvrir le pays des kiwis. A présent, elle a clanché la porte du petit journal pour vous régaler de son regard critique et de ses sarcasmes
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale