Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

« Les pratiques de conversion n’ont pas leur place en Nouvelle-Zélande »

deux drapeaux arc en ciel qui s'élèvent dans la fouledeux drapeaux arc en ciel qui s'élèvent dans la foule
Écrit par Juliette Sbranna
Publié le 4 août 2021, mis à jour le 6 août 2021

La Nouvelle-Zélande s'oppose aux thérapies de conversion, une pratique qui a pour but de "guérir" les personnes de leur sexualité, de leur expression de genre ou de leur identité LGBTQI+.

« Les pratiques de conversion n’ont pas leur place en Nouvelle-Zélande »

« Les pratiques de conversion n’ont pas leur place dans la Nouvelle-Zélande moderne. Ils sont fondés sur la croyance erronée que l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou l’expression de genre d’une personne est brisée et qu’elle a besoin d’être corrigée », a déclaré le ministre de la Justice. « Ces pratiques conduisent à des préjugés et des discriminations envers la communauté » a-t-il ajouté.

Trois ans de prison

Cette nouvelle loi vise à empêcher la pratique de la thérapie de conversation à toute personne de moins de 18 ans ou à toute personne dont la capacité de prendre des décisions est affaiblie sous peine de trois ans de prison. Si ces pratiques causent un préjudice grave, elles pourront même entraîner jusqu’à cinq ans d’emprisonnement quel que soit l'âge de la victime.

 

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024