Lundi 21 septembre 2020

FNZCCI s’associe à SOS Business pour supporter les PME durant la crise

Par French New Zealand Chamber of Commerce | Publié le 30/04/2020 à 07:31 | Mis à jour le 01/05/2020 à 07:07
Photo : Thibault Beaujot, Président de la FNZCCI
Thibault Beaujot FNZCCI SOS Business

Depuis maintenant 35 ans, la Chambre de commerce Franco-Néo-Zélandaise contribue au rayonnement de la France et des territoires Français du Pacifique en Nouvelle-Zélande. Cette association à but non lucratif compte aujourd’hui plus de 100 entreprises membres qui représentent environ 5 000 salariés en Nouvelle-Zélande. Depuis peu, la FNZCCI a mis en place un partenariat avec SOS Business, une initiative solidaire qui permet aux commerçants de vendre au grand public des coupons/vouchers afin de se maintenir à flot durant la pandémie. Thibault Beaujot, Président de la FNZCCI, répond à nos questions au sujet de cette belle initiative.

lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous en dire plus sur le partenariat mis en place avec SOS Business ?

Thibault Beaujot : Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, la priorité de la FNZCCI est de supporter notre communauté de business. Nous avons débuté par l’organisation de « Café catch-up » virtuel (que nous avons d’ailleurs ouverts aux non-membres) et la prise de contact avec les gérants des entreprises afin de comprendre comment les accompagner au mieux durant cette période.

Très vite nous avons fait le constat que les PME étaient les entreprises les plus impactées par cet environnement, car leur chiffre d’affaires a disparu quasiment du jour au lendemain, créant des risques de trésorerie à court terme. Nous réfléchissions sur la façon de supporter les entreprises sur point, quand nous avons eu connaissance de l’initiative SOS Café, devenu depuis SOS Business, et avons pris contact avec le fondateur afin de discuter la mise en place d’un action conjointe à destination des restaurants et cafés membres de la FNZCCI.

Justement, en quoi consiste ce partenariat ?

SOS Business permet aux commerçants (cafés, restaurants notamment) de vendre au grand public des coupons/vouchers, avec un fonctionnement similaire a une carte cadeau, que l’on paie instantanément puis qui est utilisée en l’échange d’un produit au cours des mois suivants l’achat. Cela permet aux commerçant de générer du revenu à court terme, en offrant un produit ou un service dans le futur.

Après discussion et réflexion, nous avons décidé d’ajouter 20% à valeur du coupon qui sera vendu par nos entreprises membres. En d’autres termes, quand l’entreprise vend $100 de produits ou de services, elle reçoit $120 de revenu ($100 payé par l’acheteur + $20 de contribution de FNZCCI). L’objectif est de contribuer, avec nos moyens disponibles, au support de la trésorerie des entreprises durant leur fermeture.

À ce jour, SOS Business a permis aux PMEs de Nouvelle-Zélande de pré-vendre l’équivalent de $750 000 de produits. Un montant significatif qui va permettre à de nombreux business de survivre à la crise.

Quelle sont les entreprises de votre réseau participant à cette initiative et comment contribuer ?

À ce jour, nos membres Little French Pastry, Maison Vauron/L’Atelier du Fromage, et Paneton sont enregistrés et disponibles sur la plateforme, j’invite toute la communauté française à supporter ses entreprises, crées et dirigées par des Français talentueux, et qui contribuent fortement au rayonnement de la France en Nouvelle-Zélande.

Merci pour eux !

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma

Sur le même sujet