TEST: 2237

Dans l'ère du temps, Naâman sort un nouveau clip « Time is to rebel »

Par Lepetitjournal.com Auckland | Publié le 07/10/2020 à 01:34 | Mis à jour le 07/10/2020 à 02:12
Photo : Sur une mélodie reggae entraînante, dont lui seul à le secret, Martin Mussard, de son vrai nom, nous invite à contempler et se réapproprier la nature de manière pacifique et par chacun de nos gestes au quotidien.
namaan Time is to rebel

Le plus écouté des chanteurs de reggae français sort un nouveau clip intitulé « Time is to rebel ». Avec ce titre évocateur et émancipateur, Naâman nous immerge au coeur de la nature et défend un retour au source nécessaire en ces temps compliqués.

Passé par l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie notamment lors de sa tournée Beyond The Tour (2018-2019), Le Petit Journal Auckland avait eu la chance de rencontrer le phénomène du reggae français. Originaire de Normandie et auteur de trois albums, dont un disque d'or pour Rays Of Resistance, l’artiste est devenu au fil du temps un véritable poids lourd du reggae européen, lui qui cumule à plus de 500 000 followers sur les plateformes de streaming et plus de 100 millions de vues sur ses différents clips.

Reprendre le pouvoir de manière pacifique

Sur une mélodie reggae entraînante, fusionnée à des influences urbaines et caribéennes dont lui seul à le secret, Martin Mussard, de son vrai nom, entame aujourd'hui une nouvelle aventure qui débute avec la sortie d'un nouveau titre lumineux « Time is to rebel ». Loin des images de violence qui nous sont données à voir au quotidien, Naâman y appelle plutôt à contempler et se réapproprier la nature de manière pacifique et par chacun de nos gestes au quotidien.

 

 

Sur le même sujet
le petit journal auckland

Lepetitjournal.com Auckland

Le média de référence sur la Nouvelle-Zélande : rejoignez la rédaction et devenez contributeur(s) Le Petit Journal Auckland - Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale