Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

À Auckland, des cercueils atypiques égayent les enterrements

des cercueils atypiques égayent les enterrementsdes cercueils atypiques égayent les enterrements
Écrit par Juliette Sbranna
Publié le 16 avril 2021, mis à jour le 19 avril 2021

Pourquoi ne pas égayer une cérémonie d’enterrement avec un cercueil atypique ? C'est le pari fou de Ross Hall et son entreprise Dying Art, qui fabrique à Auckland, en Nouvelle-Zélande, des cercueils colorés sur-mesure.

À la place des cercueils traditionnels en bois, il est possible de disposer d'un cercueil choux à la crème, en camion de pompiers, en tablette de chocolat ou même en blocs de Lego. Oui oui ! 

Et si vous avez l'âme d'un cinéphile, vous pouvez même décorer votre cercueil sur le thème de votre choix ou encore avec des photos de vacances.

 

L’idée est venue à son fondateur il y a environ 15 ans, alors qu’il rédigeait un testament et envisageait sa propre mort. Ross Hall se disait alors qu’il ne souhaitait pas faire comme tout le monde : "J’ai donc mis dans mon testament que je veux une boîte rouge avec des flammes dessus." a-t-il déclaré à Radio New Zealand.

Aujourd'hui certaines commandes sont particulièrement complexes, comme le voilier qui comprenait une quille et un gouvernail, une cabine, des voiles, même des rampes métalliques et des poulies.

Les cercueils sont biodégradables et les prix varient entre 3 000 et 7 500 dollars néo-zélandais. « Les gens pensent maintenant qu’il s’agit d’une célébration de la vie plutôt que d’un deuil de la mort. » conclut-il.
 

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024