Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2237

Accor-Bureau Veritas : un label de normes sanitaires pour l’hôtellerie

Par Madeleine Goujon | Publié le 21/04/2020 à 11:00 | Mis à jour le 21/04/2020 à 11:00
Photo : Siège social d'Accor à Issy-les-Moulineaux (photo Twitter)
Accor Hôtel Tour Sequana

Accor, premier groupe hôtelier en Europe et sixième mondial, s’est associé à Bureau Veritas, une société spécialisée dans les essais, l’inspection et la certification, pour créer un label destiné aux secteurs de l’hôtellerie et de la restauration. Ce label viserait à établir des normes sanitaires permettant une reprise des activités post-déconfinement.

La certification aurait pour objectif d’établir la confiance et donner aux clients des garanties sanitaires adaptées aux enjeux de santé et de sécurité, pour limiter au possible les risques de contamination. « Aujourd’hui et plus que jamais, nos collaborateurs, nos clients, nos partenaires ont besoin d’être rassurés sur notre capacité à les accueillir dans les meilleures conditions », a affirmé Franck Gervais, directeur général Europe chez Accor.

 

Ces standards sanitaires imposeraient notamment la distanciation sociale, le port de masque, l’utilisation systématique de gel hydroalcoolique et de gants ainsi que des nettoyages et des mesures d’hygiène renforcés, assurant la sécurité tant des clients que des employés.

Applicables dans un premier temps aux hôtels du groupe dans tous les pays où ce dernier est implanté, ces standards pourraient être partagés sous forme de guide opérationnel à l’ensemble de la profession (aux autres chaînes d’hôtellerie et aux établissements indépendants). Les travaux réalisés en collaboration avec les propriétaires des hôtels, des syndicats professionnels et des médecins et épidémiologistes devront néanmoins être préalablement validés par l’Alliance France Tourisme et les ministères du Tourisme, de la Santé et du Travail.

 

Nous vous recommandons
Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet