Randonnée en Nouvelle-Zélande : une aventure au cœur du Tongariro National Park

Par 100 promenades et randonnées en Nouvelle-Zélande | Publié le 04/03/2022 à 03:45 | Mis à jour le 04/03/2022 à 05:57
Photo : Tongariro National Park, Nouvelle-Zélande © Unsplash
Tongariro National Park, Nouvelle-Zélande

Le soleil n’a pas encore pointé le bout de son nez que la navette en direction du Tongariro National Park dépose déjà sa seconde fournée de randonneurs. 6h du matin. Lampe frontale en position. Sac à dos rempli d’eau et de provisions pour la journée. Le temps du départ a sonné. Dans cette nuit bleutée, une fine brume s’enroule autour du sentier de graviers. À droite, à gauche : rien. Quelques herbes humides de la rosée matinale nichent sous les pierres gris métallique. On ne sait d’où l’on vient ni encore vers où on va.

 

 

Cette randonnée vous est présentée en partenariat avec « 100 Promenades et Randonnées en Nouvelle-Zélande » : le guide en français pour découvrir les plus beaux sentiers de la Nouvelle-Zélande. Actuellement en pré-commande et bientôt disponible sur 100randonnees-nz.com

 

Les kilomètres défilent aisément au fil de cette première heure de marche. Peu à peu, les rayons du soleil traversent, avec peine, le brouillard. Le paysage, quasi lunaire, n’est que roche, d’un noir d’ébène. Le sentier sinueux se transforme en passerelle pour survoler l’eau qui ruisselle. Elle s’entend plus qu’elle ne se voit. Puis, des escaliers apparaissent. Le souffle court – tant par l’effort donné lors de cette raide étape que par la vue qui se dégage enfin – l’immensité de la vallée se dévoile enfin.

En zigzag, les marches se succèdent pour une ascension à flanc de montagne. Les constructions de bois apportées par l’Homme laissent alors place au sable grisonnant, aussi fin que glissant. Comme dérangée par ces intrus randonneurs, la nature semble tout mettre en œuvre pour les faire reculer ou fuir. Le vent souffle à perdre haleine. Les nuages, épais, envahissent le moindre recoin de terre quand soudain, la pente disparaît.

 

Mont Ruapehu
Mont Ruapehu

 

Comme sur Mars !

Dans la purée de pois, ambiante, plus rien ne se distingue si ce n’est ce décor unique : une terre ocre et poudreuse qui semble presque émettre des lueurs de feu venues des entrailles de la montagne. Dans la tempête, il faut gravir les derniers kilomètres conduisant à la cime. Ça souffle. Ça glisse. De chaque côté, il n’y a que du vide. Des cratères abyssaux. Puis, enfin, après un dernier effort le pic est atteint. Comme en guise de récompense, la nature s’apaise et le paysage se transforme.

Peu à peu, la brume se lève pour offrir un panorama époustouflant dont les couleurs éclatent sous les rayons du soleil. Du rouge flamboyant au cœur du cratère volcanique. Un bleu profond dans le lac perché dans la montagne. Un vert émeraude doré émerge des multiples piscines où viennent se dissoudre les vapeurs de soufre. L’ocre jaune remplit quant à lui l’immensité de cette plaine. Au sol, les roches gorgées de chaleur contrastent avec l’air frais de la matinée d’été en haute altitude.

De part et d’autre, le paysage est saisissant. À l’ouest, le Mont Ngaruhoe s’élève, au sud c’est le fameux Mordor du Seigneur des anneaux, le Mont Ruapehu. Partout, des anciennes coulées de lave, des sources chaudes et des cratères devenus piscines. Être au coeur de cet univers est une vraie expérience à vivre.

 

Vue sur le Lac Taupo
Vue sur le Lac Taupo

 

La randonnée doit maintenant se poursuivre et il faut quitter cet univers splendide pour entamer la longue descente. Dès les premiers virages, le décor change radicalement. Le lac Taupo dans toute son immensité se découvre, comme une flaque bleue au cœur des montagnes. Puis vient la vallée cultivée, baignée de lumière. Cette vue splendide rend la descente moins pénible : une pente raide sur plus de 7km sans la moindre zone d’ombre. Le bush arrive à point nommé ! Des arbres, des fougères, des lianes et une rivière tumultueuse, la Mangatetipua Stream (“rivière enchantée”) : un nouveau changement radical d’atmosphère qui s’opère.

Le Parc National de Tongariro, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, se révèle un lieu unique, changeant et plein de surprises. Un trek incontournable en Nouvelle-Zélande. La Tongariro Alpine Crossing compte parmi les randonnées les plus spectaculaires du pays. Un flot de randonneurs y accourt chaque jour, tous admiratifs. 19km, environ 7 heures d’une longue marche agréablement récompensée par la beauté du paysage. Nul doute, le soir, si les jambes sont en compote, la tête reste, elle, pleine de souvenirs indélébiles.

 

En pratique :

  • Randonnée à la journée d’une distance 19,4km et  
  • À privilégier pendant l’été, entre novembre et mai. En hors saison, avec l’accompagnement d’un guide.
  • Départ depuis le parking de Mangatepopo.
  • Plus d’information sur les navettes sur Destination-NouvelleZelande.com ou sur bookme.co.nz

 

Vous ne voulez manquer aucune des plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande ? Découvrez le guide des 100 Promenades et Randonnées ! Actuellement en pré commande et bientôt disponible sur 100randonnees-nz.com 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition internationale