Samedi 23 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Jane Goodall, célèbre écologiste, a présenté "Roots & Shoots" en Grèce

Par Auryn F | Publié le 17/12/2018 à 07:15 | Mis à jour le 17/12/2018 à 07:15
Jane Goodall

Lundi 10 décembre, durant sa conférence intitulée « Reasons for Hope » au théâtre Pallas d’Athènes, Jane Goodall a présenté Roots & Shoots, un programme éducatif humanitaire et environnemental.

La célèbre éthologue et primatologue était en effet de passage en Grèce dans le cadre d’une tournée mondiale afin de porter son message d'espoir de protection de la biodiversité et de l'environnement.

La conférence s’est déroulée en deux parties : la première était consacrée au récit de ses débuts, mettant l’accent sur le soutien indéfectible qu’elle a reçu de sa mère dès son plus jeune âge et la seconde était concentrée sur son travail actuel d’ambassadrice de la nature.

Jane Goodall, de scientifique à activiste 

C’est dans un théâtre presque comble que le Dr. Goodall s’est exprimée, après avoir disposé sur son pupitre quelques animaux en peluche et nous avoir gratifié d’une salutation en langage des singes, imitant vocalement ce qui s’apparente à un « bonjour, je suis Jane ». 

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore, Jane Goodall est la première personne au monde à avoir observé que les chimpanzés créaient et utilisaient des outils. C’est ainsi qu’elle a changé à jamais l’Histoire, la communauté scientifique pensant à cette époque que cette capacité était réservée à l’espèce humaine.

Du haut de ses 84 ans, la Britannique nous a avoué que c’est un peu par la force des choses qu’elle est devenue une activiste engagée dans la préservation de la planète et de ses ressources naturelles. Elle a observé en première ligne le déclin de la Nature sur l’Homme, notamment avec l’intensification de l’élevage, et après 20 ans d’études sur les singes, elle a su qu’elle avait un autre rôle à jouer, celui d’ambassadrice.

Pour sensibiliser aux problèmes écologiques, Jane Goodall estime qu’il faut avant tout se concentrer sur l’humain. Elle est d’ailleurs à l’origine d’un programme de micro-crédit, lancé dans l’optique de lutter contre la pauvreté, permettant par la même occasion d’apporter une meilleure éducation à la population et donc une meilleure compréhension de la nature et des intérêts vitaux qu’il y a à la préserver.

Jane Goodall - Conférence
18.05.2018 Európa Pont – Hongrie
© Adrián Zoltán/Képszerkesztőség (CC BY 2.0)

Roots & Shoots, « Tous égaux pour créer un monde meilleur »

Aujourd’hui, Jane Goodall et son programme « Roots & Shoots » fondé en 1991, autorisent à croire qu’il est encore temps de sauver notre si belle planète.
Il s’agit d’un programme éducatif international, humanitaire et environnemental, pour et par les jeunes, qui est articulé autour de 3 grands thèmes : l’humain, l’animal et l’environnement.

Au travers des 4 piliers de ce projet (engagement, observation, action, célébration), la célèbre activiste insiste sur le fait que chaque individu a un rôle à jouer, qu’il soit infime ou de plus large portée. Elle appuie sur l’importance d’impliquer les enfants dès leur plus jeune âge dans la compréhension du monde et nous demande de ne surtout pas oublier le lien qui relie la tête (l’intelligence), au cœur (la compassion).

Nous sommes les seuls maîtres de notre impact sur cette terre, nous nous devons de prêter attention aux conséquences de nos choix quotidiens.

Quelles missions en Grèce ?

La conférence s’est terminée par une session « Questions et Réponses » des plus intéressantes. On y a discuté entre autres de la violence intrinsèque de l’Homme, des jeux de pouvoir chez les chimpanzés et nous avons tous certainement été touchés par cette jeune demoiselle demandant à Jane « comment devenir la future Jane Goodall ».

Jane Goodall - Ane de santorin
Âne de Santorini © Mstyslav Chernov (CC BY-SA 3.0)

À la question de son implication en Grèce, Jane a répondu que l’un des projets qui lui tient le plus à cœur pour le moment est celui d’aider les ânes de l’île de Santorini, sujets à une maltraitance de longue date. Elle nous recommande aussi de ne pas baisser les bras devant les différents obstacles qui se posent ici en Grèce et surtout, de s’associer dans l’effort et de continuer à tenter d’éveiller les consciences.

C’est sous une standing ovation des plus méritées que cette grande dame a quitté les planches du théâtre, nous laissant un peu de son éclat pour penser à demain.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les débuts de Jane Goodall, un documentaire intitulé « Jane » est actuellement disponible sur la plateforme Netflix.

Pour suivre ses actions :

- L'Institut Jane Goodall

- Programme Roots & Shoots

48277536_1872590522869377_7815522915897573376_n

Auryn F

Photographe belge expatriée depuis peu à Athènes, je prends plaisir à découvrir les charmes de la capitale grecque. La poésie, les animaux et la photographie sont mes plaisirs au quotidien.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Cécile mer 19/12/2018 - 05:12

Magnifique combat Magnifique vie L’humain, les animaux et l’environnement tout va ensemble ! Et nous sommes tous concernés

Répondre
Commentaire avatar

emXfm lun 17/12/2018 - 09:41

Quelle belle leçon d humanité. Je suis contre les gens qui attachent leurs chiens toute la journée en prétendant qu ils servent à prévenir leurs maitres d un quelconque danger. Ces pauvres betes hurlent quand se présente qq pour demander de l aide. QUE POUVONS NOUS FAIRE ?

Répondre

Vivre à Athènes

TRADITIONS

25 MARS - Jour férié pour deux raisons en Grèce

Le 25 mars en Grèce est doublement sacré. On y célèbre, d'une part, le début de la guerre d'indépendance grecque de 1821 et, d'autre part, l'Annonciation, une fête religieuse orthodoxe importante.

Expat Mag

TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.