CARNAVAL une fête étroitement liée au Carême

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 22/02/2019 à 07:10 | Mis à jour le 22/02/2019 à 07:10
Photo : @ Pixabay
carnaval carême

Depuis le 17 février, la période du Carnaval a débuté et va durer 3 semaines, jusqu’au Lundi pur, le 11 mars. Cela correspond au petit Carême, la phase préparatoire.

Le carnaval symbolise aujourd'hui une période de "folie" collective et d'excès en tout genre. Difficile à priori d'y voir une influence religieuse. Et pourtant l'ensemble de la communauté chrétienne est concernée par le phénomène. La Grèce connait même en la matière une vitalité méconnue liée à la forte influence de son Église.

La folie avant Pâques

Le carnaval est avant tout une fête religieuse permettant aux fidèles de se relâcher avant le début du grand carême. Sachant qu’ils vont devoir se priver pendant 40 jours, les 3 semaines qui précèdent sont une sorte d’exutoire. Il faut vivre, s’amuser et profiter avant le jeûne qui suit, qui va imposer un régime strict.

Si les traditions carnavalesques plongent leurs racines dans l’antiquité et les fêtes votives grecques - particulièrement joyeuses données en l’honneur du dieu Dyonisos, il est important de retenir que c’est l’avènement du christianisme qui a sonné leur véritable essor.

Cité du diable, cité de dieu

Le folkloriste allemand Dietz-Rudiger Moser, interviewé par nos collègues du site internet Café Babel, établit un lien étroit entre le carnaval et la théorie des '2 cités' édictée par Saint Augustin. Selon Moser, durant le carnaval, l’église présentait les horreurs de la "Cité du Diable"aux croyants afin de leur faire comprendre la nécessité de mener une vie chrétienne lors du carême pour qui voulait rejoindre la "Cité de Dieu".

Partout, le point culminant de la fête est atteint durant les 6 jours précédant le "mercredi des cendres", appelé chez les orthodoxes grecs le "lundi pur". D’après la Bible, Dieu créa le monde en 6 jours, c’est pourquoi l’anti-monde se doit de durer 6 jours. Et Moser d’insister : "Si l'on voulait que les gens fêtent le mercredi des cendres, on avait besoin du carnaval".

Une Grèce très religieuse

En Grèce, l’Église, contrairement à nombre de ses voisines catholiques européennes, n’a rien perdu de sa suprématie. Elle garde une large influence dans la vie quotidienne de ses fidèles et marque culturellement l’ensemble de la communauté nationale. Rien de surprenant donc à ce que le carnaval connaisse ici un succès d’envergure.

Ces dernières années, on note même un effort conséquent pour faire revivre des traditions locales dans de nombreuses régions du pays. De Patras à Xanthi en passant par Skyros ou Rethymon, le carnaval en Grèce est devenu un événement touristique similaire à ceux de Rio, Nice ou Bâle.

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale