Samedi 23 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Augmentation du prix du sac plastique en Grèce depuis 2019

Par Aurore Le Perff | Publié le 04/01/2019 à 07:15 | Mis à jour le 04/01/2019 à 07:25
Sac plastique en Grèce

Depuis le 1er janvier 2019, le prix des sacs plastiques dans les supermarchés et commerces de détail en Grèce est passé de 0,04 € à 0,09 €.

Augmentation du prix des sacs plastiques pour en réduire la consommation

Les sacs plastiques en Grèce sont devenus payants depuis le 1er janvier 2018. Avant, ils étaient encore gratuits partout, mais la Grèce a dû se mettre en accord avec la directive européenne concernant sa politique environnementale. Ainsi, de 0,04€ en 2018, les sacs plastiques dans les supermarchés et les magasins de détail passent cette année à 0,09€. Ce prix ne concerne pas les kiosques, ni les marchés de fruits et légumes, qui peuvent continuer à donner des sacs plastiques gratuitement.

En 2017, le ratio de sacs plastiques par habitant par an en Grèce était à plus de 300. Or, l’objectif européen est d’atteindre 90 sacs plastiques par habitant par an pour la fin de cette nouvelle année, et descendre à 40 d’ici 2025.

Socrate Famellos, vice-ministre de l’environnement et de l’énergie, explique que « d’après les données que nous avons des grands supermarchés, des chaînes et commerces de détail, nous estimons la consommation de sacs plastiques à environ 620 à 650 millions par an. Si on tient compte des kiosques, marchés populaires et petits magasins pas encore complètement enregistrés, on arrive à 90 sacs plastiques par habitant par an, ce qui est l’objectif de la directive européenne ».

Des mesures écologiques pour réduire les déchets marins

Face à une croissance incessante des déchets plastiques dans les fonds marins, il fallait agir. D’après le Fonds mondial pour la nature (WWF), le plastique étouffe nos océans, il tue et nuit à la vie marine. Alors que les tortues mangent des sacs plastiques car elles pensent que ce sont des méduses, on trouve des oiseaux de mer avec l'estomac plein d'objets en plastique.

La pollution marine ne concerne d'ailleurs pas que les sacs plastiques. Ce sont tous les produits en plastique qui mettent en danger la nature.

Le Parlement Européen a même voté en octobre 2018 l'interdiction de 10 produits en plastique à usage unique. Cette liste représente 70 % des déchets contribuant à la dégradation de nos plages et à la pollution des océans. Ainsi, les couverts, les cotons-tiges, les assiettes, les pailles, les tiges de ballons gonflables ou encore les touillettes, font dorénavant partie de la liste des objets à éradiquer, qui devront être fabriqués avec des matériaux plus durables.

En décembre 2018, le Conseil de l'Union Européenne et le Parlement Européen sont parvenus à un accord politique provisoire sur de nouvelles règles visant à réduire les déchets marins. Par conséquent, dès que cet accord provisoire sera officiellement approuvé, de nouvelles mesures devraient se mettre en place rapidement afin de réduire, voire faire disparaître, les objets en plastique à usage unique.

Sources : AMNA, Commission européenne, WWF

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

TRADITIONS

25 MARS - Jour férié pour deux raisons en Grèce

Le 25 mars en Grèce est doublement sacré. On y célèbre, d'une part, le début de la guerre d'indépendance grecque de 1821 et, d'autre part, l'Annonciation, une fête religieuse orthodoxe importante.

Expat Mag

TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.