Vendredi 3 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TOURISME - Au cap Sounion

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 21/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 22/06/2017 à 07:59

Si vous habitez à Athènes ou si vous êtes seulement de passage dans les environs, ne partez pas sans avoir fait un détour par le cap Sounion, le « promontoire sacré » d'Homère, pour profiter de son magnifique coucher de soleil?

À environ 65 km au sud-est d'Athènes, le cap Sounion est un ancien sanctuaire dédié au dieu Poséidon. Pour une pause à l'écart du tumulte de la ville et sentir le grand large aux portes de la capitale, c'est indubitablement là qu'il faut aller.

Le Cap Sounion (photo culture.gr)

Plongée dans la mythologie
Le cap Sounion attire depuis longtemps les voyageurs pour son temple de Posédion, suspendu à 60 m au-dessus de la mer. À l'aube, au coucher du soleil, ou de nuit grâce à des éclairages ingénieux, suivez les pas de la Grèce antique et de sa mythologie. Une multitude d'histoires sont racontées à propos de ce site. Ainsi, c'est ici que le roi Égée se serait donné la mort. Ayant convenu avec son fils Thésée que ce dernier hisserait les voiles blanches s'il sortait victorieux de son combat avec le Minotaure ou les noires dans le cas contraire, l'oubli fâcheux de l'équipage le jeta dans la mer. Duquel elle porte le nom. Bien plus tard, en 1810, le poète Lord Byron (1788-1824), grand passionné de la Grèce, grava son nom sur un des piliers nord du temple.
Les ruines de ce site de Poséidon, petit joyau en marbre de la côte Apollon, datent du milieu du Ve siècle av. J.-C et furent bâties sur ordre de Périclès, en hommage au dieu des mers et des océans. Les marins craignaient cette divinité pour son tempérament imprévisible et ne manquaient jamais de lui payer un tribut lorsqu'ils longeaient la côte de Sounion.
Les colonnes du temple mesurent 6,10 m. Elles sont plus minces que les colonnes doriques classiques et leurs cannelures, moins nombreuses que d'habitude ? 16 au lieu de 20 ? ont été conçues ainsi pour résister à la corrosion de l'air marin.


Grands espaces et tavernes au bord de l'eau
Le cap Sounion, protégé et exempt de toutes constructions intempestives, offre un spectacle reposant et impressionnant pour les amateurs d'archéologie ou de photographie. Aux alentours, les banlieues chics d'Athènes, telles Voula, Vouliagméni et Varkiza sur la côte ouest, sont un must, bardées d'hôtels de luxe avec piscines et vue sur mer, de night-clubs et de belles plages privées aux bars branchés. Chaque année, dans la baie d'Anavyssos, des compétitions de planche à voile sont organisées et tout est prêt pour la pratique de la plongée sous-marine.
Au délà de Sounion, le petit port de Lavrio vaut bien une escale. Il faut patienter quelques minutes pour que se libère une table du fameux mezzopolio du marché de poissons, car les locaux y ont leurs habitudes et les plats de la mer y sont extra frais. Optez ensuite pour la balade le long de la marina ou la visite des anciennes mines de plomb argentifère et le musée minéralogique. De Lavrio, les ferries partent vers Amorgos, Anafi, Andros, Folegandros, Ios, Kea, Kimolos, Kithnos, Milos, Mykonos, Naxos, Paros, Sikinos, Syros, Tinos...
Enfin, pour boucler la boucle, à Peania, la cité de Démosthène, le musée Vorrés, créé par un notable de la ville, est riche de centaines de tableaux et de dizaines de sculptures d'artistes grecs contemporains. Un magnifique jardin vous invite au farniente.


(www.lepetitjournal.com/Athenes) jeudi 22 juin 2017

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles

Sur le même sujet