Jeudi 26 novembre 2020

Expatrié en Algérie : Comment bien s'intégrer?

Par Hadia Beghoura | Publié le 04/10/2020 à 13:00 | Mis à jour le 07/10/2020 à 22:00
Vie d'expat algerie

Etre expatrié c'est avant tout s’adapter aux us et coutumes du pays dans lequel on s'installe. Ca passe aussi par des lectures sur son histoire et sa culture pour mieux le connaitre. Néanmoins, ça n’est qu’une fois sur place qu’on peut réellement le découvrir.

Quelles sont les premières étapes à suivre pour une bonne installation en Algérie? Comment communiquer avec les algériens? Ce sont des questions auxquelles j'essaie d'y répondre dans cet article. 

Les conseils pour un bon début d'installation en Algérie

D’abord, je tiens à partager avec vous ce qui est utile et nécessaire à savoir pour un début d’installation.

Avant de poser ses valises en Algérie, il est nécessaire de s’informer sur toutes les procédures administratives auprès du consulat d’Algérie de votre ville d’abord, puis auprès de l’ambassade de votre pays en Algérie essentiellement sur les procédures de renouvellement de votre titre de séjour temporaire. Car il faut savoir qu’habituellement, le premier titre de séjour ne dépasse pas les 3 mois et doit être renouvelé plusieurs fois tout au long de la première année avant de pouvoir obtenir la résidence de 2 ans. Je ferai en sorte de lister l’intégralité des procédures avant et pendant l’installation en Algérie mais entre - temps, si vous êtes sur le point de venir, informez – vous comme dit plus haut.

Maintenant que vous êtes très bien informé et que votre installation se passe bien, l’une des premières choses à faire est de prendre connaissance des commerces dans votre quartier et ses alentours. 

Il faut repérer la bonne superette dans laquelle vous trouverez les produits locaux et les produits importés. Un expatrié a toujours besoin de retrouver des produits de son pays d'origine. En Algérie, on retrouve beaucoup plus de superettes, ou dites « Alimentation générale ». Il faut aussi repérer son boucher, c’est important pour être sûr d’avoir la meilleure viande. Si on aime le pain, mieux vaut repérer le meilleur boulanger. Les algériens sont de grands consommateurs de pain il n'est donc pas compliqué d'en trouver partout, du traditionnel au pain moderne telle que la baguette et le pain de campagne. Il faut aussi repérer un bon vendeur de fruits et légumes pour vous assurer de la provenance de ses produits. 

Pour ce qui est des moyens de transport, il est nécessaire d’avoir son propre véhicule. Il y a une ligne de métro à Alger, des tramways et des bus dans plusieurs villes mais beaucoup de projets sont toujours en cours de réalisation. Bien évidemment, si vous n'êtes pas véhiculé à votre arrivée, il y a des services de VTC qui couvrent toute l’Algérie notamment : Yassir, Temtem, Careem, Heetch, Coursa. Il suffit de télécharger leurs applications.

Comment bien s'intégrer en Algérie? 

Quand on découvre un nouveau pays, on veut connaitre les traditions de sa population afin de bien s'intégrer. En Algérie, on parle plus d'habitudes quasi quotidiennes qu'ont les Algériens. 

La plupart des hommes ont pour habitude de s'arrêter à la cafétéria pas loin de leur lieu de travail et de siroter un café bien serré au goût très amère dans de tous petits gobelets. Il est intéressant de vivre cette expérience et de tester ce café mais pour le goût, je vous aurais prévenus ! 

Néanmoins, à la fin d'une journée de travail, femmes et hommes aiment se retrouver dans des cafés. Un moment qu'ils s'accordent entre copines et copains avant de rentrer chez - eux. Il faut savoir que la plupart des algériens célibataires vivent avec leurs parents. Ce sont donc dans ces lieux qu'ils se retrouvent entre collègues ou entre amis. Mais aussi, l'algérien est avant tout un méditerranéen et donc adore sortir. 

Pour bien vivre en Algérie, il est nécessaire de connaitre des gens. Les premiers temps, il est un peu compliqué de rencontrer des algériens en dehors de sa sphère professionnelle ou le milieu des expatriés. Néanmoins, c’est là que les premiers contacts se créent. De fil en aiguille, on se retrouve invité un peu partout et on se crée son petit cercle d’amis, il suffit d'être un minimum sociable.

Si on aime le sport ou la danse,  il y a de nombreuses salles de sport qui ont ouvert dans tout le pays où on y pratique la gym, le yoga et même la danse comme la zumba. Néanmoins, il faut toujours se renseigner auprès de ses collègues ou amis en amont pour choisir sa bonne salle. Il y a aussi des groupes sur les réseaux sociaux qui se sont créés proposant des sessions de sport en plein air. Ça peut être très intéressant pour les adeptes de sport à l’extérieur.

Il y a aussi les événements artistiques et rencontres culturelles proposés par les centres culturels des différents pays, les vernissages d’expositions où les passionnés d’art se retrouvent et discutent autour des œuvres exposées, les boutiques en ligne qui organisent des ventes privées. Ce sont là aussi des lieux où vous pouvez faire des rencontres intéressantes.

Le mieux pour les rencontres en Algérie est de toujours avoir une activité qui vous passionne et que vous pratiquez ce qui vous permettra de connaitre rapidement des gens qui partagent les mêmes centres d’intérêt.

Une fois qu'on a pris ses repères, on peut commencer à s’aventurer un peu plus dans la ville où on vit. Habituellement, en tant qu’expatrié, on se retrouve à découvrir les endroits les plus branchés. Mais il ne faut pas hésiter à aller dans ce qu’on appelle les bouis - bouis si vous êtes à la recherche d'un côté authentique du pays. Ce qu’on nous sert est très copieux et on y mange bien. Mais surtout, on est au plus près de la simplicité en Algérie. Quoi de mieux que de manger du bon poisson au niveau des pêcheries, ou de bonnes grillades ou encore des brochettes de viande qu’on appelle chez – nous « El chwa » en arabe algérien.  Il est intéressant aussi de prendre du thé fait par des gens venus du sahara. Beaucoup d'entre - eux ont rejoint les grandes villes et ont ouvert ces commerces, vous les croiserez un peu partout . Un conseil, prenez votre thé avec ces cacahuètes, ça rajoute du goût!  

L'intégration en Algérie, ça passe aussi par la communication  

Je finirai mon article par dire que l’un des moyens les plus importants pour une bonne intégration est d’apprendre la langue du pays. Bien que l’Algérie reste encore un pays où bon nombre de personnes comprennent et parlent le français, certains mots en arabe algérien sont bons à connaitre. Apprendre à parler algérien n’est vraiment pas chose facile. C’est généralement un mélange d’arabe, de français et même d’espagnol. Voici quelques exemples de mots sympathiques à apprendre et qui font toujours plaisir aux algériens quand un étranger les dits :

  • « Sbah el khir » : Expression pour dire « Bonjour ». 
  • « Salam » ou « Salam alikoum » : Est un salut général utilisé par tous les musulmans parlant arabe pour dire "bonjour" comme "au revoir". "Salam" seul est plus utilisé par les algériens.
  • « Saha » : Mot qui veut dire « merci ». « Saha » est aussi dit avec beaucoup d'enthousiasme quand on croise dans la rue une personne qu'on aime bien et connait bien. 
  • « Bssahtèk » : On le dit dans différentes situations par exemple : quand une personne a bu un verre d’eau, qui a bien mangé ou bien qui a quelque chose de nouveau comme un habit, un téléphone ou toute chose achetée ou offerte. On le dit aussi à une personne qui vient de finir de prendre sa douche par exemple.
  • « In cha lah » : Cette phrase ne s’explique plus tellement beaucoup de français et francophones la connaissent ! Elle veut dire « si Dieu le veut ». Elle exprime le souhait qu'un événement se produise.
  • « Allah ibérèk » : Expression qui veut dire « que Dieu bénisse ». On la dit par exemple quand on nous présente son enfant, ou quand une personne nous donne son âge afin d'exprimer son vœu que Dieu lui accorde une longue vie. On la cite quand on parle d’un bien comme une belle maison ou une belle voiture. Ainsi, tout ce qui est lié à la beauté on utilise cette expression pour, selon les croyances, éloigner le mauvais œil.
  • « Maalich » : Mot qui veut dire « pas grave » mais dans le sens ce n’est pas grave si par exemple une action n’est pas faite ou bien, on fait tomber un objet et qu’il se casse, la personne nous dira « maalich ».
  • « Ch’hal ? » : Mot qui veut dire « combien ? ».
  • « Chkoun ? » : Mot qui veut dire « qui ? ».
  • « Win ? » : Mot qui veut dire « où ? ».

Voici quelques mots et expressions utiles à connaitre pour un début de communication avec les algériens !

A d’autres articles !

« Même le plus long des voyages commence par un premier pas » - Lao Tseu

Zaijian !

Hadia Beghoura

Hadia Beghoura

Après 3 années passées à Pékin, un diplôme de Master en Commerce International de l’université UIBE en poche, je suis revenue en Algérie pour y travailler. Mes passions sont l’équitation, les voyages et l’art
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Alger

Yasmine Bourahli - "Je revisite modestement des grandes œuvres"

C’est dans son atelier situé dans la banlieue ouest d’Alger que Yasmine Bourahli, artiste peintre plasticienne, nous parle de son parcours artistique, ses influences mais surtout son originalité.

Communauté

INTERVIEW

Samantha Cazebonne - « Cet amendement aide toutes les familles »

La députée de la 5e circonscription, Samantha Cazebonne, présente, dans cet entretien exclusif, les contours d’un amendement inédit dont pourront bénéficier l’ensemble des familles et établissements.