Mardi 18 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gérard Depardieu, futur résident algérien ?

Par Adrien Filoche | Publié le 27/02/2018 à 17:54 | Mis à jour le 27/02/2018 à 17:58
Photo : Anne-Christine Poujoulat - AFP
Depardieu, Algérie, Alger

Après ses périples belge en 2012 et russe en 2013, Gérard Depardieu tient son titre de « citoyen du monde ». À 69 ans, le monstre du cinéma français n’a décidément pas fini de nous surprendre. Et si sa prochaine expatriation, c’était l’Algérie ?

La présumée évasion fiscale de Gérard Depardieu en Belgique et son rapprochement avec Vladimir Poutine avaient eu mauvaise presse. Pourtant, « Gégé » est loin de se terrer dans l’ombre. Actuellement en pleine promotion de la saison 2 de Marseille, une série Netflix, l’ancien résident russe a déclaré sa volonté de s’installer à Alger. 


« Je vais bientôt habiter en Algérie. C’est un pays splendide »

Comme à son habitude, le monument du cinéma français ne manque pas une occasion de défrayer la chronique. Invité sur le plateau de l’émission Quotidien de Yann Barthès dernièrement, l’acteur s’est permis une petite sortie dont il a le secret. « Les Algériens qui vivent à Marseille ne pourraient pas se comporter comme ils se comportent à Marseille en Algérie. Jamais vous ne verrez un Algérien mal se comporter en Algérie, car ils sont vite ramenés par les anciens et par le respect. » 

Interrogé quelques jours plus tard par le journal La Provence, le monstre du cinéma français est revenu sur ses propos. « Cela a peut-être été mal compris. Je vais bientôt habiter en Algérie, comme Eric Cantona d'ailleurs, qui habite à Oran. J'ai choisi Alger. C'est un pays splendide. Ce que j'ai voulu dire, c'est que les Algériens de Marseille n'oseraient pas dire le quart de ce qu'ils disent, en Algérie. Le sens du respect se perd. Il est beaucoup plus marqué là-bas. » 

Même si l’acteur s’amuse à nous surprendre chaque année, un retour en France semble improbable. En 2015, il avait affirmé vouloir se débarrasser de ses biens français. « Je veux juste me barrer de ce pays. Ce n'est pas le problème des impôts locaux. Je ne suis pas d'accord avec l'utilisation que l'on fait de l'argent de nos impôts ». Direction l’Algérie alors ? 
 

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Wamba73 mer 28/02/2018 - 17:51

Honnetement moi je m en moque(je suis polie) qu il aille où il veut comme bon lui semble et qu il ne revienne pas

Répondre
Commentaire avatar

lili jeu 01/03/2018 - 19:35

Depardieu a raion il faut changer d'air pour apprécier ce que l.'on a. Si Naóleon le petit et Lyautey avaient foutu la pais a l'Afrique du nord on se serait .libéré de bien des problemes. Ils Ont d'abord eté envahis pa les tucs et ensuite par les francais,,on ne peut asl eur foutre un peu la paix ??

Répondre
Commentaire avatar

Crunch mer 28/02/2018 - 11:29

Tout humain, cherche un espace de vie rassurant et cette instabilité géographique doit lui faire perdre ses repères.

Répondre

Vivre à Alger

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Que faire à Alger ?

Lisbonne Appercu
LITTERATURE

"La dépossession", un roman de Rachid Boudjedra

L´écrivain algérien Rachid Boudjedra renoue avec son univers dans son dernier roman "La dépossession" où il est question de mémoire du colonialisme français, corruption et islamisme.

Sur le même sujet