Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ALGERIE-FRANCE - François Hollande prochainement à Alger

Par Lepetitjournal Alger | Publié le 12/05/2015 à 22:15 | Mis à jour le 13/05/2015 à 03:00

Le président français François Hollande va se rendre  "prochainement" en Algérie où il a déjà effectué une visite d'État en décembre 2012.

La lune de miel entre l'Algérie et la France continue. Ayant débuté depuis le mois de décembre 2012, le rapprochement entre les deux pays se confirme notamment par le nombre de visites officielles effectuées de part et d'autre en deux ans. Étant à l'origine de l'inauguration de cette nouvelle ère des relations algéro-françaises, le président François Hollande sera de retour «prochainement» en Algérie. C'est ce qu'a annoncé, aujourd'hui à Alger, le ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius. «A l'invitation de nos amis Algériens, le président français envisage de venir prochainement ici, parce que l'Algérie lui manque», déclare-t-il, lors d'un point de presse animé conjointement avec son homologue algérien Ramtane Lamamra, à l'issue de la réunion d'étape du Comité mixte économique algéro-français (COMEFA).

Laurent Fabius ne donne pas plus de détails concernant la date et l'objet de cette seconde visite de François Hollande en Algérie, après celle de décembre 2012. Il y a quelques jours, des titres de la presse nationale ont évoqué  cette virée «d'une journée qui devrait intervenir au mois de juin prochain».

Selon les mêmes sources, le chef d'État français devrait rencontrer son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, avant de visiter l'usine de Renault à Oran qui constitue le premier fruit de la coopération économique entre les deux pays. Cette visite pourrait être encore une nouvelle occasion pour renforcer davantage les relations «d'excellence», comme l'affirme Laurent Fabius, entre les deux pays. En tout cas, les deux pays semblent avoir trouvé les bons créneaux qui leur permettent d'avancer, au moins, dans le domaine du partenariat économique.

Les affaires avancent   
Les responsables deux pays en sont d'ailleurs satisfaits. «Nous avons la satisfaction de constater que nous progressons dans l'édification de notre partenariat d'exception. L'inauguration d'une usine à Annaba ce matin (hier matin ndlr) est incontestablement symbolique et expressive de cette progression soutenue de notre partenariat», affirme Ramtane Lamamra, en citant également la série d'accords et de conventions signées, à l'issue de la réunion du COMEFA.
 «Nous avons trouvé la bonne méthodologie. Nous disposons de bons mécanismes et de bons outils qui nous permettent de progresser dans la construction de ce partenariat d'exception », ajoute-t-il. Sur le même ton Laurent Fabius affiche son contentement. « Je constate avec énormément de satisfaction que notre partenariat d'exception est un partenariat réussi. L'Usine d'Alstom inaugurée aujourd'hui (hier ndlr) en est la preuve», indique-t-il, en annonçant l'éventualité de réaliser d'autres projets dans sud algérien.

Et rien aujourd'hui déjà, les deux pays ont signé, à l'issue de la réunion du COMEFA,  quatre accords de partenariat économique dans les secteurs de l'industrie et de la formation dont le premier concerne la création d'une société mixte de production de gaz industriel entre le groupe industriel public national des industries métallurgiques, IMetal, et le français Air Liquide. Le deuxième accord porte sur la création d'une société mixte entre l'Entreprise Métro d'Alger (EMA) et le groupe français Systra qui sera chargée de l'engineering des transports urbains en Algérie.
Les deux derniers accords portent respectivement sur une prise de participation par la société française Otech dans le capital social de l'entreprise publique Irragris (filiale du groupe IMetal) et une convention de partenariat  signée entre le ministère de l'Industrie et des mines et l'école française Knowledge management (Skema) pour la création d'une école supérieure de management en Algérie. Cela en plus de deux accords relatifs aux statuts du Centre culturel algérien et de l'École international algérienne à Paris.

Mieux encore, les deux pays comptent procéder également à la signature de nouveaux accords en octobre prochain à Paris à l'occasion de la réunion du COMEFA. Les opérateurs économiques des deux pays disposent déjà d'un portefeuille de 80 projets à explorer.
Amar Chaabane (www.lepetitjournal.com/alger) mardi 12 mai 2015

 

lepetitjournal.com Alger

Lepetitjournal Alger

L'édition d'Alger de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Alger

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Que faire à Alger ?

Lisbonne Appercu
LITTERATURE

"La dépossession", un roman de Rachid Boudjedra

L´écrivain algérien Rachid Boudjedra renoue avec son univers dans son dernier roman "La dépossession" où il est question de mémoire du colonialisme français, corruption et islamisme.

Sur le même sujet