Vendredi 21 janvier 2022
TEST: 3660

Traditions et repas de Noël à l'ivoirienne

Par Anaïs Bernadine | Publié le 18/12/2019 à 05:00 | Mis à jour le 18/12/2019 à 05:00
noel abidjan

En cette période de fin d’année, l’équipe de lepetitjournal.com Abidjan s’est interrogée sur les us et coutumes des ivoiriens pour le réveillon de Noël. Un pays aussi respectueux de la tradition que la Côte d’Ivoire ne doit pas manquer de « rituels » pour fêter Noël. D’autant plus quand on connait la joie de vivre des ivoiriens, les festivités ne doivent pas manquer d’intérêt.

Même sous 30°C, la magie de Noël fait son effet en Côte d’Ivoire. À la différence de la neige, des patinoires et des chocolats en France, ici, en Côte d’Ivoire c’est chaleur, maquis et attieké.
Traditionnellement, le jour de Noël, la plupart des ivoiriens, très croyants, se rendent à la messe pour prier. Une fois les bancs d’église délaissés, certains préfèrent fêter Noël en famille et déguster les plats traditionnels, dans un esprit de partage avec la communauté quand d'autres se rendent dans les maquis ou en boîte de nuit.

Un noël préparé avec précaution 

A Abidjan, dans les centres commerciaux, comme celui de Cap Nord, l’allée centrale est ornée de décorations et est destinée aux activités de Noël pour les enfants. Les familles, après avoir économisées toute l’année se font plaisir entre loisirs, sorties et achats de noël notamment pour le repas.

Une femme nous dit préférer Noël en famille : "Noël, c’est fait pour être en famille et partager un moment tous ensemble". En revanche, un jeune homme raconte que pour lui, fêter Noël est une raison de plus pour sortir dans la rue jusqu’au levé du jour : "On sort ! C’est Noël vous savez. Mais c’est pas pour les enfants" comme disent les Abidjanais.

Un rituel précis et des actions précieuses 

Noël est une des trois fêtes très importantes pour les Ivoiriens. C’est une effervescence particulière. 
En cette période de fin d’année, les familles et les couples sortent un peu plus au restaurant. Dans cette ambiance festive, il y a de la solidarité entre les gens.

Beaucoup de collectes sont organisées au profit des orphelinats notamment pour des jouets, des vêtements, ou de la nourriture. "Tous les amis de ma mère et elle aussi donnent la moitié de l’argent de Noël aux associations. Le but est d’offrir un beau noël aux enfants et des beaux cadeaux" explique une étudiante. 

Dans les maquis, les Ivoiriens sortent se rafraîchir toute la nuit. Le manager d’un maquis explique que "les gens n’y vont que pour boire. Ils vont à l’église, ils mangent avec la famille puis ils ressortent. Le lendemain, c’est pareil, ils restent en famille jusqu’à 14-15h et après, ils retournent dans les maquis s'ambiancer".

Des plats traditionnels : 

Les Ivoiriens sont connus pour être de bon vivants et qui dit festivité dit bons plats préparés. Au menu pour les fêtes, on retrouve souvent sur les tables ivoiriennes : 

- Le poulet kedjenou : poulet en sauce souvent pimenté. Le poulet est découpé en morceaux. Le plat est souvent accompagné de riz ou d’attiéke. 
- De l'alloco : banane plantain et poisson braisé.
- Riz au gras rouge: préparé avec de la viande de bœuf ou de mouton.
- Poisson braisé (tilapia ou dorade) à l’attieke.
- Foufou accompagné d’une soupe de poisson de crustacés ou de viande de bœuf. 

En dessert, ce sont souvent des fruits. De plus en plus de plats français commencent à gagner le coeur gourmand des ivoiriens pour le dessert comme les bûches de Noël.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous un très beau réveillon de Noël quelque soit vos coutumes pour célébrer ce moment.

Nous vous recommandons
Anaïs_0

Anaïs Bernadine

Jeune journaliste curieuse et avide d’aventure ! Un mélange intéressant, parfois surprenant.
0 Commentaire (s) Réagir