Mardi 14 juillet 2020

Le Franc CFA une monnaie qui divise

Par Louise MILLELIRI | Publié le 16/12/2019 à 05:00 | Mis à jour le 17/12/2019 à 14:37
Franc CFA Côte d'Ivoire

Depuis 74 ans, le Franc CFA est une monnaie commune présente dans 14 pays d’Afrique et utilisée quotidiennement par plus de 150 millions d’habitants. Pourtant depuis quelques temps, cette monnaie fait débat et son avenir semble incertain à l’échelle du continent…

 

 Il était une fois le Franc CFA

Le Franc CFA a été créé le 26 décembre 1945. A l’origine, cet acronyme signifiait Franc des colonies françaises d’Afrique. Après les indépendances, il est devenu le Franc de la communauté financière d’Afrique. Cette monnaie est réglementée par la Banque de France, qui fixe elle-même les taux de change envers les états africains. L’impression est également réalisée par l’hexagone, dans une imprimerie basée à côté de Clermont-Ferrand. D’ailleurs, la valeur du Franc CFA a été fixée sur le franc français, puis l’euro. 

(1 euro = 655,96 FCFA).  

Le Franc CFA a été instauré pour permettre une totale liberté des changes entre les pays de la zone franc et leur assurer une stabilité monétaire.

Aujourd’hui, il est utilisé par 14 pays d’Afrique, répartis selon deux unions monétaires distinctes à savoir :  

  • L’UEMOA  (Union économique et monétaire ouest-africaine), composée du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Guinée Bissau, Niger, Sénégal et Togo. 
     
  • CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), composée du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad

 

Une monnaie qui fait débat

Aujourd’hui, beaucoup d’économistes remettent en question l’utilisation de cette monnaie, pensant qu’il s’agit d’un moyen de maintenir les pays africains dépendants économiquement de la France. Une situation allant à l’encontre de leurs indépendances respectives proclamées dans les années 60. Certains qualifient le Franc CFA de monnaie « post colonialiste »,  démontrant l’influence qu’exerce encore la France sur le continent africain. 

Plusieurs économistes plaident pour l'indexation du Franc FCFA sur un panier de devises incluant l'euro, le dollar et le yuan chinois, correspondant aux devises des principaux partenaires économiques de l'Afrique. 

Pour d’autres, ce changement de monnaie n’est pas une solution et ne profitera pas à la « dynamique de croissance de la zone franc » pour les pays de la CEDEAO.

 

Lancement d’une nouvelle monnaie

Le 29 juin 2019, les gouvernements de la CEDEAO ont décidé de lancer une nouvelle monnaie dénommé « l’éco », qui viendrai remplacer le Franc CFA. Sa mise en circulation a été annoncé pour le courant de l’année 2020. 

Malgré cette décision, les points de vue sont divergents au sein de la CEDEAO. Certains ne croient pas à la mise en place de cette monnaie unique, comme c’est le cas de Marcel de Souza, le président de la commission de la CEDEAO. Pour lui, les politiques monétaires « ne sont pas harmonisées et aucun des pays concernés n’a pu respecter les critères de convergence de façon continue entre 2012 et 2016 » confie t-il à RFI. 

Changer de monnaie relève d’un symbole politique fort mais risqué pour ces pays. Que représentera 1 éco vis à vis d’un naira nigérian, ou d’un dollars américain ? Qui fixera les taux de changes ? Cette monnaie permettra-t-elle d’assurer la stabilité monétaire ? 

Les interrogations semblent encore nombreuses et le chemin encore incertain pour la mise en place d’une nouvelle monnaie au sein de la zone franc. 

 

 

Nous vous recommandons

image0

Louise MILLELIRI

Amoureuse du continent africain et diplômée d’un master en stratégies digitales. Passionnée par le web marketing, les innovations créatives et les voyages.
0 Commentaire (s)Réagir