Samedi 20 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LYCEE FRANCAIS DE ZURICH - 60 ans et le regard tourné vers l'avenir

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 14/08/2016 à 23:00 | Mis à jour le 15/08/2016 à 08:22

Le Lycée Français de Zurich fête cette année ses 60 ans. Il s'offre à cette occasion un beau cadeau d'anniversaire : un bâtiment flambant neuf, taillé sur mesure pour une institution qui n'a cessé de grandir depuis ses modestes débuts en 1956.


Le "Nouveau Lycée Français de Zurich" (Crédits: Lycée Français de Zurich - Losinger Marazzi)

La fin d'une époque: les années Gockhausen

Le Lycée Français Marie Curie de Zurich fera bientôt ses adieux à son site de Tobelacker, ce lieu emblématique de l'institution. Le 28 mai, l'Association des anciens élèves y organisait une journée de retrouvailles, qui rassemblera trois générations d'étudiants, pour célébrer 60 ans d'enseignement français à Zurich. Après ses premières années passées dans l'enceinte de la Mission catholique, puis dans une maison de la Bergstrasse utilisée du garage au grenier, c'est en effet à Gockhausen que l'École Française, futur Lycée Français, décide de s'établir en 1980. L'Association de l'École Française y fait construire un bâtiment adapté à l'enseignement et capable d'absorber, pour un temps, l'augmentation continue des effectifs. Aujourd'hui, seules les classes d'élémentaire résident encore à Tobelacker. Faute de place, le collège a été transféré en 2003 dans un nouveau bâtiment situé plus loin dans la même localité de Gockhausen. Et les maternelles ainsi que les lycéens sont localisés à Stettbach depuis 2007 et 2011.

Une nouvelle étape à Dübendorf

Une dispersion sur plusieurs sites qui prendra bientôt fin. À la rentrée 2016, maternelle, élémentaire, collège et lycée seront rassemblés dans le nouveau bâtiment du Lycée Français de Zurich, à Dübendorf. Une solution d'ensemble a commencé à être cherchée sous la forme d'un nouveau bâtiment réunissant sur un même site toutes les classes il y a plus de 10 ans. La construction du "Nouveau Lycée Français de Zurich" a été lancée fin juillet 2014. Il est aujourd'hui achevé et les collégiens pourront y déménager dès le mois prochain. Un aboutissement pour l'Association du Lycée Français, ex-Association de l'École Française, qui préside aux destinées de l'institution depuis le 12 janvier 1956. C'est cette association, composée pour l'essentiel de parents d'élèves, qui finance les travaux pour un coût total de 45,3 millions de Francs suisses, grâce, entre autre, à la vente de son patrimoine immobilier ainsi qu'à des partenariats publics et privés. Le nouveau bâtiment, construit par Losinger Marazzi, filiale de Bouygues, est adapté à son époque. Il est labellisé "Minergie-Eco+" et  respecte les normes les plus pointues en matière de préservation de l'environnement et de consommation énergétique. Là, élèves et professeurs auront accès à une large gamme d'équipements : 43 salles de classe, quatre cours de récréation, un double gymnase, un terrain de sport extérieur de 1.000m2, une cantine avec cuisine sur place et des grands réfectoires, des salles de thérapie, une salle d'arts plastiques, une salle de musique, un atelier de technologie, des laboratoires, un foyer, une salle de motricité, un dortoir? et même un potager.


Le gymnase (Crédits: Lycée Français de Zurich - Losinger Marazzi)

14 élèves en 1956, 840 en 2016

Au total, le Lycée Français pourra accueillir plus de 1.000 élèves. Un chiffre révélateur de ses ambitions et du chemin parcouru. En 60 ans, l'institution a considérablement grandi : à la fin de la première année scolaire, seuls 14 élèves étaient inscrits à l'école? Ils étaient 840 à la rentrée 2015, auxquels s'ajoutent 120 employés dont 70 enseignants. Une croissance qui reflète celle de la communauté française de Zurich et qui s'est accélérée ces dernières années en même temps qu'augmentait l'attrait de la cité de la Limmat sur les expatriés. Pour les familles françaises, le choix du Lycée Français est presque une évidence, notamment pour celles qui s'expatrient pour une courte période. La convention passée avec l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) apporte en effet aux parents la garantie et la continuité de programmes conformes à ceux de l'Éducation nationale. Mais si les étudiants français sont une majorité (82%), la nationalité des élèves reflètent une certaine diversité : 6,5% sont suisses (romands ou alémaniques), 4% sont originaires d'un autre pays francophone et 7,5% viennent de pays non-francophones.

Un lycée ouvert sur son environnement

Pour encourager cette diversité, le Lycée Français a su s'ouvrir sur le système scolaire suisse grâce aux accords contractés avec les autorités locales. L'obtention du baccalauréat donne ainsi accès aux universités helvétiques. Et le parcours bilingue franco-allemand proposé en primaire est homologué par le Département de l'éducation du Canton de Zurich. Il crée des passerelles entre les deux langues et les deux systèmes scolaires, et permet d'attirer des élèves germanophones. Cette volonté d'intégration dans l'environnement local se traduit également par les bonnes relations entretenues avec la ville de Dübendorf. Un projet cristallise bien ce désir de travailler ensemble de la part de la commune suisse et de l'institution française. Il s'agit du concours pour choisir les ?uvres d'arts qui orneront les deux ronds-points encadrant le nouveau bâtiment : des élèves ont dessiné les projets en lice, et le groupement d'intérêts du quartier Hochbord a choisi les deux vainqueurs. Une manière d'impliquer le Lycée Français dans l'exercice de la démocratie locale. Le nom de la rue a été décidé de la même manière. Parmi les propositions des élèves, les riverains ont opté pour la "Zukunftstrasse" : la rue de l'Avenir.


Une des cours de récréation (Crédits: Lycée Français de Zurich - Losinger Marazzi)

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) vendredi 22 avril 2016.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les plus belles plages de France

L’Hexagone regorge de véritables trésors, parfois ignorés ou inconnus de ses habitants. Nous vous proposons une compilation des plus belles plages de France.

Sur le même sujet