Mardi 14 juillet 2020

CULTURE - Le guide des expos à voir en mars

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 03/03/2016 à 21:30 | Mis à jour le 04/04/2016 à 04:04

Difficile de s'y retrouver devant l'offre conséquente d'expositions à Zurich. Il serait pourtant dommage de rater les plus intéressantes avant qu'elles ne se terminent. Nous avons donc procédé à une sélection: photographie, arts graphiques, dépaysement... sans oublier Dada! De quoi s'occuper tout au long d'un mois riche en culture.

Grafik16 (Crédits: Jasmin Villiger)


Expositions temporaires

Prenez la pléthore de musées et de galeries de la ville puis multipliez le tout par deux et vous obtiendrez le nombre approximatif d'expositions en cours à Zurich : soit beaucoup trop pour les voir toutes ! Une sélection s'imposait.


"Bitte berühren !" ("Touchez s'il vous plait !") prend le contre-pied de la règle intangible de tous les musées : "ne pas toucher s'il vous plait". Ici, le visiteur pourra donc pincer, attraper, caresser, effleurer des dizaines d'objet et partir à la rencontre d'une multitude de formes et de matières pour expérimenter le toucher. Et pour mieux isoler ce sens et dévoiler tout son potentiel, des boites aveugles où glisser ses mains sont proposées (à vos risques et périls).
"Bitte berühren !", jusqu'au 20 mars dans l'espace d'exposition Schaudepot du Museum für Gestaltung (Musée du design): Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 96, 8005 Zurich.

"Grafik"
, la plus grande exposition suisse d'art graphique, revient pour son édition 2016 et devrait de nouveau faire le plein. On y trouvera les travaux de 130 artistes nationaux ou internationaux : graphistes, typographes, illustrateurs, designers de jeux-vidéo etc. Avec une garantie d'originalité car toutes les ?uvres exposées doivent avoir été réalisées entre les 1er mars 2015 et 2016. Du "pixel art" aux caricatures en passant par le "street art", chacun devrait trouver chaussure à son pied.
"Grafik16", du 18 au 20 mars à la Maag Halle: Hardstrasse 219, 8005 Zurich.

"Vivian Maier - Taking the long way home" expose pour la première fois en Suisse le travail de Vivianne Maier. L'histoire de cette photographe américaine d'origine française est particulièrement émouvante. Nounou de profession, à New York (où elle nait en 1926) puis à Chicago (où elle décède en 2009), elle se passionne pour la photographie. Au cours de sa vie, elle aurait pris pas loin de 120.000 photos, qu'elle n'aura pu voir, pour la plupart d'entre elles, faute d'argent pour les faire développer. C'est cette même raison qui la pousse d'ailleurs en 2008 à vendre ses négatifs aux enchères pour une bouchée de pain. John Maloof, un des acquéreurs, sera le premier à prendre conscience de la valeur artistique de ce patrimoine. Mais alors qu'il cherche à entrer en contact avec la photographe, il apprend son décès quelques jours auparavant. L'agent immobilier décide donc de lui rendre hommage et publie un livre en son honneur "Vivian Maier, Street Photographer". Le monde découvre alors ses clichés urbains, et la presse, comme les critiques d'art, saluent en elle une photographe de premier ordre au travail précurseur. La Photobastei de Zurich expose aujourd'hui 150 de ses photos.
"Vivian Maier - Taking the long way home" jusqu'au 3 avril à la PhotobasteiSihlquai 125, 8005 Zurich.

"Magie der Zeichen - 3000 Jahre chinesische Schriftkunst" ("Magie des signes ? 3.000 ans de calligraphie chinoise") met à l'honneur les caractères chinois, vecteurs originaux d'une culture écrite millénaire. De la calligraphie classique à l'art contemporain, l'exposition revisite la forme comme le fond, l'esthétique comme le sens, de ces sinogrammes qui font le lien entre la Chine d'hier et d'aujourd'hui.
"Magie der Zeichen - 3000 Jahre chinesische Schriftkunst" jusqu'au 20 mars au Musée Rietberg: Gablerstrasse 15, 8002 Zurich.

"Kinder im Augenblick" ("Enfants sur le vif") expose 58 photos de Florence Weiss sur le thème de l'enfance. Ces clichés en noir et blanc sont issus d'une expédition ethnologique organisée par l'Université de Bâle en Papouasie Nouvelle-Guinée. Pendant deux ans, de 1972 à 1974, Florence Weiss a photographié la communauté villageoise de Palimbei. Elle s'est particulièrement intéressée à ses enfants : leur vie quotidienne, leur éducation, leurs devoirs, leurs libertés, les petits riens et les grands évènements. Un regard sur l'enfance à l'autre bout du monde autant qu'un témoignage sur la manière de faire de l'ethnologie dans les années 70.
"Kinder im Augenblick" jusqu'au 17 avril au Völkerkunde Museum (Musée ethnographique) de l'Université de Zurich: Alter Botanischer Garten, Talstrasse, 8001 Zurich.


Dada


Le mouvement artistique qui voulait révolutionner la culture et faire table rase d'un passé marqué par la guerre est toujours à l'honneur à Zurich, la ville où il est né en 1916. 100 après, Dada surprend toujours par l'audace de ces artistes en quête de liberté, qui cassèrent les codes en vigueur et influencèrent durablement leurs successeurs. Voici trois expositions sur Dada à ne pas manquer en mars.

"Dada Universel" expose plusieurs pièces du mouvement dadaïste, des plus célèbres aux plus confidentielles : la "fontaine" de Duchamp, le « costume d'indien Hopi » de Sophie Tauber-Arp, une roue de bicyclette ou encore la pèlerine d'un soldat français de la Grande-Guerre. La présentation ordonnée à l'extrême des ?uvres dans des vitrines léchées et régulièrement alignées contraste fortement avec le mot d'ordre d'un mouvement qui cherchait à casser les conventions et récusait toute logique.
"Dada Universel" jusqu'au 28 mars au Landesmuseum (Musée national): .

"Dadaglobe reconstructed" redonne vie au projet d'encyclopédie du dadaïsme de Tristan Tzara. En 1921, celui-ci avait fait appel à 40 artistes pour illustrer le mouvement à partir d'?uvres originales ou de photos d'?uvres. Tzara reçu alors de nombreuses contributions diverses (lettres, photos, poèmes etc.) comme autant de témoignages du dadaïsme. Le projet ne fut pourtant jamais achevé et les ?uvres se retrouvèrent disséminés dans différentes collection à travers le monde. Elles sont aujourd'hui rassemblées pour la première fois.
"Dadaglobe reconstructed" jusqu'au 1er mai à la Kunsthaus

"Dada Africa" aborde le thème des rapports entre Dada et les cultures extra-européennes. Dans leur quête de liberté artistique, la référence aux arts d'Afrique, d'Amérique ou d'Océanie a permis aux dadaïstes de s'extraire du carcan de l'époque et d'en transgresser les règles. L'exposition présentera des ?uvres d'artistes du mouvement influencés par cette altérité : masques, costumes, sculptures etc.
"Dada Africa" à partir du 18 mars et jusqu'au 17 juillet au Musée Rietberg: Gablerstrasse 15, 8002 Zurich.


Ailleurs


"Basel World", c'est tout simplement le plus grand salon du monde dédié à l'horlogerie et aux bijoux. Cette année, 150.000 visiteurs sont attendus pour découvrir les nouveautés présentées par 1.500 exposants venus de 45 pays différents.
"Basel World" du 17 au 24 mars à Bâle.


Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) jeudi 3 mars 2016.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet